Accueil » Défense-Sécurité » 10 officiers médecins, un ingénieur en réseau informatique et un ingénieur en réseau télécommunication rejoignent la grande famille des FAN

10 officiers médecins, un ingénieur en réseau informatique et un ingénieur en réseau télécommunication rejoignent la grande famille des FAN

L’Académie militaire Georges Namoano (AMGN) sise à Pô vient de mettre à la disposition des Forces armées nationales, 12 officiers spécialistes dont 10 médecins généralistes, un ingénieur en réseau informatique et un ingénieur en réseau télécommunication en vue de renforcer leurs capacités de soutien logistique dans le domaine de la santé et des services informatiques. Présidée par le Chef d’état-major général des armées, représentant le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, la cérémonie marquant la fin de formation a eu lieu jeudi au Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou, en présence de plusieurs chefs militaire de l’armée nationale.

Le Chef d’état-major général des armées portant les épaulettes au major de la promotion

Recrutés en 2017 parmi les jeunes âgées de 30 ans au plus titulaires d’un doctorat en médecine, d’un diplôme d’ingénieur en réseau informatique et d’un diplôme d’ingénieur en télécommunication, les élèves officiers spécialistes que compte la 8e promotion ont débuté leur formation le 23 septembre à l’AMGN. Conformément au statut du personnel des Forces armées nationales, le commandant de l’AMGN, le lieutenant-colonel Yves Patrick Ouédraogo, a noté que le programme de formation des élèves officiers spécialistes est passé à neuf mois depuis la 7e promotion.

Le commandant de l’AMGN, le lieutenant-colonel Yves Patrick Ouédraogo

Tout au long de leur séjour, les stagiaires ont bénéficié d’une formation militaire initiale à l’issue de laquelle ils ont acquis le statut de militaire, suivi du perfectionnement des réflexes et de l’acquisition des connaissances spécifiques.

En dépit du contexte sécuritaire marqué par diverses formes de menaces et malgré quelques difficultés rencontrées par l’encadrement, les objectifs fixés ont été atteints, selon le Chef d’état-major général des armées, le général de brigade Oumarou Sadou. En témoigne les bons résultats obtenus par les stagiaires allant de 13,970 pour la moyenne la plus faible à 16,561 pour la moyenne la plus élevée en passant par 15,619 comme moyenne générale de la classe.

Tous les élèves officiers spécialistes ont été jugés dignes de recevoir l’épaulette de sous-lieutenant

Au regard du besoin exprimé, ces 12 nouvelles recrues, à en croire le général Sadou, vont venir renforcer les capacités de soutien logistique des FAN dans le domaine de la santé et des services informatiques. «Je compte sur eux pour être aux côtés des hommes qui auront besoin de médecins, pour accompagner nos unités qui sont au combat. Je souhaite également qu’ils tiennent compte de leur engagement», a-t-il recommandé. A l’entendre, ces officiers se sont engagés au profit des FAN et de la Nation et il ne faudrait pas qu’en cours d’action, ils changent de vision comme beaucoup le font.

Face à l’invite du Chef d’état-major des armées, le délégué de la promotion, le sous-lieutenant Alexandre Bado, s’est engagé avec toute la promotion, à respecter les valeurs reçues au cours de la formation et à en faire bon usage dans le cadre des missions qui leur seront confiées. «Qui s’engage à la vie militaire s’engage au prix de sa vie. Il faut aller avec une vocation car qui a la vocation a la volonté et avec une volonté, on est prêt à tout affronter», a renchéri le major de la promotion, le sous-lieutenant François Sanogo.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *