Accueil » Politique » 11-Décembre à Tenkodogo: de la cité de Zoungrantenga, Roch Kaboré appelle à l’union pour vaincre l’adversité

11-Décembre à Tenkodogo: de la cité de Zoungrantenga, Roch Kaboré appelle à l’union pour vaincre l’adversité

Le 59ème anniversaire de la commémoration de l’indépendance de notre pays a  été célébré ce mercredi 11 décembre 2019 à Tenkodogo, chef-lieu de la région du Centre-Est. Placé sous le thème, « cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l’Etat-nation », cette fête marquée par de  riches prestations d’artistes, de défilé pédestre et motorisé, a été présidée par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et a connu la présence du Royaume du Maroc comme pays d’invité.

L’arrivée du Président du Faso et donnant le top départ

C’est depuis 2008  que le Burkina Faso  a adopté la célébration tournante de la fête nationale. Cette initiative a été fort appréciée  par nombreux de burkinabè, pour qui cette nouvelle formule a l’avantage de permettre aux villes qui accueillent les festivités du 11 décembre de se doter  d’infrastructures à mêmes de booster leur développement. Et pour cette année 2019, c’est Tenkodogo, chef-lieu de la région du Centre-Est qui a eu l’insigne honneur d’accueillir les activités  commémoratives de la fête nationale  du pays  des hommes intègres.  Et de la cité de  Zougrantenga, sous le regard du président du Faso, Roch  Marc Christian Kaboré, des troupes militaires, paramilitaires et civiles ont défilés  pour bonheur des populations de la région du Centre-Est.

Toutes les forces vives de la nation, dans la quasi-totalité des domaines d’activités, sont représentées à cette importante parade. Et pour cette édition, le défilé a été exécuté par environs six(6) milles défilants à pied, montée et motorisés. Cette cérémonie festive sombre mais riche en prestation marquant le 59ème anniversaire de l’indépendance de notre pays est placé sous le thème: «cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l’Etat-nation ».

Le Chef de l’état et son épouse assistent à la parade civilo-militaire

Ce thème  est significatif et a une valeur interpellatrice selon le président du comité national d’organisation, Siméon Sawadogo ,par ailleurs ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale ,car dit-il non seulement  « il nous invite à rendre hommage  à toutes les filles et fils  du Burkina Faso qui ont sacrifié leur vie pour la liberté, mais également il nous interpelle sur notre  devoir d’engagement  individuel et collectif fort pour faire de ce pays un havre de paix ,une terre ou les valeurs cardinales d’honnêtetés ,d’intégrité, de tolérance ,de solidarité  et de dignité  sont respectées ». Ausi, le ministre d’Etat Siméon indique que le thème est également une  opportunité de réflexion et d’approfondissement  de notre engagement patriotique . « Au moment où notre pays traverse une période   de turbulence  marqué par des attaques terroristes importantes, il est absolument nécessaire  de renforcer notre système de gouvernance sécuritaire et d’inciter  la participation de chaque citoyenne et citoyen, afin de créer les conditions de la victoire et de l’émergence » a-t-il dit.

11 décembre tournant, une soif étendue vers la sécurité

La célébration tournante des festivités  du 11 décembre reste toujours une opportunité de la manifestation  de la solidarité nationale et de la rétribution des fruits de la croissance. Le développement étant un combat permanent, le président du Faso dans son adresse à la Nation à l’occasion de la commémoration de l’indépendance de notre pays, Roch Marc Christian Kaboré a invité les Burkinabè à l’union autour des Forces de Défense et de Sécurité, qui mènent le combat contre les groupes terroristes qui endeuillent notre Nation.« Au regard de l’importance des défis à relever au plan sécuritaire, je renouvelle mon appel à une trêve sociale et à une union sacrée de tous les fils et filles autour des Forces de Défense et de Sécurité, pour vaincre le terrorisme et poursuivre les actions de développement économique et social du Burkina Faso » a déclaré le chef de l’Etat.

Une vue des défilants

Aussi, le président du Faso a-t-il invité les organisations de la société civile et les travailleurs, l’ensemble des partis politiques, les responsables coutumiers, religieux et administratifs, à contribuer davantage à la construction d’une citoyenneté responsable et d’une conscience patriotique.« La Nation de démocratie, de paix et de prospérité que nous-nous attelons à édifier au quotidien, commande la contribution de tous, sans exception » a-t-il soutenu. Remerciant  tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette célébration, et l’Académie militaire royale de Meknès au Maroc, qui a contribué à former beaucoup d’officiers burkinabè, le président du Faso a appelé les Burkinabè à avoir une pensée pour les victimes civiles et militaires de l’insécurité, ainsi que pour les Forces de Défense et de Sécurité, qui sont au front pour défendre la patrie. Enfin,le chef de l’Etat a appelé toutes les composantes du corps social à se débarrasser des intérêts égoïstes et à s’engager dans la réalisation des aspirations des Burkinabè.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *