Accueil » Mounafica » 146 présumés terroristes dans la nature: peur sur le Faso?

146 présumés terroristes dans la nature: peur sur le Faso?

Le service de communication du ministère de la Sécurité a rendu publique une liste longue comme le bras de personnes soupçonnées d’avoir commis des actes terroristes ou d’avoir aidé d’une manière ou d’une autre des entreprises terroristes. Du coup, les débats vont bon train.

Pour certains, la déduction est vite faite: il y a, dans la ville de Ouagadougou, plus d’une centaine de terroristes qui cherchent à commettre des attentats; pour d’autres, il s’agit des fruits des enquêtes et des interrogatoires de présumés terroristes appréhendés par les forces de défense et de sécurité.

Pour en avoir le cœur net, moi Mounafica j’ai fait un petit tour à la prison de haute sécurité sise à Ziniaré. Des échanges informels avec ceux qui sont en charge de la sécurité des Burkinabè, il ne faut pas particulièrement s’alarmer. La liste est certes longue mais la plupart des hommes recherchés sont pratiquement hors d’état de nuire ou bien leur force de nuisance est réduite à sa plus petite expression.

C’est alors qu’on m’a expliqué que c’est depuis longtemps que les FDS travaillent sur ce dossier. Les fins limiers ont fait un travail de fourmis pour recueillir le maximum d’infos sur les terroristes et leurs activités et, pour s’en convaincre, le tuyau a dit de lire minutieusement les commentaires sur l’avis de recherche. Pour certaines personnes recherchées, il y a même la date et les heures des réunions qu’elles ont tenues. Pour mon informateur, il faut certes rester vigilant et prudent, mais il faut aussi se dire que la police et la gendarmerie, qui ont vocation d’assurer la sécurité et la quiétude des citoyens, ne vont jamais s’amuser à balancer une information qui a va créer la panique généralisée.

La situation est donc sous contrôle, ai-je lancé? «Je ne vais pas le dire comme ça, a répondu mon tuyau, car la nébuleuse terroriste a plus d’un tour dans son sac. Mais il faut que les populations se rassurent et doivent de tout temps aider les services de sécurité en les informant sur tous les cas où les personnes qu’elles trouvent suspectes. Rien ne doit être négligé, il faut tout dire et les services de sécurité vont vérifier. S’il n’y a rien au bout de la vérification, c’est pas grave, c’est même bien et si la vérification donne des résultats positifs, on aura sauvé des vies et aidé à neutraliser une cellule terroriste».

Mounafica, tout œil tout ouïe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *