Accueil » Arts-Culture » 15ème SIAO: Journée du pays invité d’honneur, Madagascar

15ème SIAO: Journée du pays invité d’honneur, Madagascar

Le samedi 27 octobre 2018, 2ème journée de la 15ème édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), a été une journée spécialement dédié à Madagascar. Il est, en effet, le pays invité d’honneur du SIAO, cette année. Pour ce Madagascar Day, le ministre Harouna Kaboré est venu soutenir Madagascar.

La coupure du ruban par les deux ministres

Cette Madagascar Day a été ponctuée par la coupure du ruban marquant l’ouverture officielle du stand malgache par les ministres du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat du Burkina, Harouna Kabore, avec à ses côtés Mme Éléonore Johasy, ministre de la Culture, de la Promotion de l’artisanat et de la Sauvegarde du patrimoine de la République de Madagascar.

La visite des stands

S’en est suivie la visite des stands et la présentation des divers produits proposés par ce pays. A cet effet, Éléonore Johasy, visiblement très émue pour l’honneur fait à son pays, a tenu à le manifester: «Je ne saurai vous dire l’importance de cette journée pour nos artisans qui espèrent trouver ici les meilleures opportunités d’affaires, mais aussi des partenaires durables pour promouvoir leurs activités» a-t-elle déclaré. Ainsi, renchérit-elle, «plusieurs produits sont proposés dans les différents stands malgaches, notamment la marqueterie faite d’incrustation de bois d’essence et de teintes naturelles différentes, diverses vanneries faites de multitudes fibres végétales ainsi que de broderie dont le richelieu fait la renommée de l’île de Nosy-Be au nord de Madagascar».

Mme Malale, créatrice malgache, expose des sacs, des chapeaux et divers produits faits à base de fibres végétales particulièrement résistantes,  assure-t-elle.

Selon le Ministre Kaboré, la particularité de l’artisanat malgache tient du fait qu’ils ont des choses qui nous manquent sur le continent car la flore malgache est différente de la nôtre.

Un des stands malgaches

La problématique de «l’artisanat africain, exigence du marché et développement technologique» thème de la présente édition du SIAO est un souci aussi partagé par les artisans malgaches. Pour Jean-Paul Bia, directeur général de la Promotion de l’Artisanat malgache il y a un véritable problème, et la question pour lui avec la technologie c’est de savoir «est-ce qu’on ne va pas perdre l’authenticité ‘’faire main’’ de l’art? Pourtant, on sait que l’innovation est indispensable pour un développement des pays puisque le marché l’exige. Le choix à faire est très difficile, c’est à nous donc d’aborder la question avec intelligence pour avoir le juste milieu» a-t-il expliqué.

Qu’à cela ne tienne, Harouna Kaboré n’a pas tari d’éloges en ce qui concerne les produits de ses invités: «Nous avons eu l’occasion de visiter les produits proposés par l’artisanat malgache, et on a constaté que ce sont des produits utiles et non pas seulement des objets de décoration». Pour lui, c’est la preuve que l’artisanat africain nous offre du matériel de travail et des choses qu’on peut utiliser dans le quotidien. Pour encourager, le ministre a d’ailleurs acheté séance tenante un article des artisans malgaches qui était en exposition.

Hamadou Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *