1er Forum national des personnes handicapées: des échanges directs et fructueux avec le président du Faso - Les échos du Faso
Accueil » Gouvernance - Développement » 1er Forum national des personnes handicapées: des échanges directs et fructueux avec le président du Faso

1er Forum national des personnes handicapées: des échanges directs et fructueux avec le président du Faso

Le présidium lors de la clôture du forum

Le forum national des personnes vivant avec un handicap a débuté le 20 juin au Palais des sports de Ouaga 2000. Objectif, exprimer la solidarité de la nation envers les personnes handicapées. Hier 21 juin 2018, le président du Faso a présidé la clôture de cet important face-face. Il a réaffirmé sa ferme volonté d’œuvrer davantage à la protection des personnes handicapées.

Les participants au forum

Au Burkina Faso, les personnes handicapées représentent 1,2% de la population totale du pays, 47,26% desdites personnes sont de sexe féminin. Les enfants handicapés quant à eux sont au nombre de 79 617. Mais seulement 12,7% des personnes handicapées ont fréquenté l’école formelle et seulement 2% d’entre elles sont occupées. Qui plus est, elles sont souvent pauvres et victimes des pesanteurs socioculturelles en lien avec le handicap, de violences diverses (marginalisations, discriminations, exclusions, injustice sociale, sévices corporelles, violences morales et psychologiques, viol, etc.). C’est justement pour pallier à ces énormes difficultés que le ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille a initié un forum national sous le thème: «Autonomisation sociale et économique des personnes handicapées: Etat des lieux et perspectives». Ce forum qui a débuté par un panel d’échange, selon la ministre Laurence Marchal Ilboudo, a pour objectif de permettre aux personnes handicapées et à tous les acteurs, partie prenante, d’analyser et d’échanger sur les obstacles à la mise en œuvre effective des dispositions juridiques et des politiques existantes en faveur des personnes vivant avec un handicap.

La ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Laurence Marchal Ilboudo

Tour à tour et par région, lors du dialogue direct, les délégués des différentes régions ont pris la parole pour formuler leurs doléances prioritaires au chef de l’Etat. A titre d’exemple, Agnès  Konseiga, représentante de la région du Centre, a demandé au président du Faso de prendre en compte les personnes handicapées dans l’attribution des logements sociaux et des lotissements. Elle a également plaidé auprès du président Roch pour le renforcement de leur employabilité, leurs formations professionnelles, l’éducation de leurs enfants. Enfin, elle a souhaité que la gratuité des soins soit élargie aux personnes handicapées jusqu’à l’âge de 20 ans. Ami Abouga de la région du Centre-sud a plaide pour la création d’une caisse autonome destinée aux personnes vivants avec le handicap, le renforcement de leur accès aux crédits et la mise en place de mécanismes de garantie ou de cautions auprès des banques pour leur faciliter l’accès aux financements. Le président a bien apprécié les différentes interventions. Aussi a-t-il reconnu que «ce forum constituera un véritable espace de partage de connaissances, de réflexion, de sensibilisation, d’interpellation et de plaidoyer pour l’inclusion effective des personnes handicapées au processus du développement du Burkina Faso.».

Mme Abouga Ami de la région du Centre-sud

«Toutes vos préoccupations, a-t-il promis, seront prises en compte et un travail sera fait avec le gouvernement pour la satisfaction des doléances de façon progressive». Avant de clore ses propos, le président a souhaité que ce forum se tienne désormais tous les deux ans car poursuit-il, non seulement il faut parler, mais il faut aussi vérifier la mise en exécution des résolutions prises.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *