Accueil » Société » 1ère édition du FOREC: l’AJCEB plaide pour un renouveau commercial

1ère édition du FOREC: l’AJCEB plaide pour un renouveau commercial

Prévu pour se tenir du 08 au 09 novembre, le Forum national pour le renouveau commercial (FOREC) a ouvert ses portes ce vendredi 08 novembre 2017 à Ouagadougou. Organisé par l’Amical des jeunes commerçants et entrepreneurs du Burkina (AJCEB), ce forum a pour objectif de créer un cadre favorable à l’expression des besoins des participants sur les questions liées à l’exercice de leurs activités.

«La restructuration du commerce au Burkina Faso. Quelle stratégie adopter? Notion du civisme économique, Jeunesse et Entreprenariat», c’est sous ce thème que se tient la 1ère édition du Forum national pour le renouveau commercial organisé par l’Amical des jeunes commerçants et entrepreneurs du Burkina (AJCEB). Créer il y a peu de temps (en 2017), cette association s’est donnée comme objectif de créer et de mener des actions, pour le développement durable et la solidarité, d’œuvrer pour un réel épanouissement de la jeunesse, de travailler pour donner des opportunités à la jeunesse et aux hommes d’affaires, de promouvoir le développement à travers le commerce, etc. Au cours de cette année, l’AJCEB a initié trois formations au profit de ses membres sur les techniques de recherche de financement et les méthodes de création d’entreprise.

Dans le but de pré-échanger avec le monde commercial et préparer le forum, l’AJCEB a entrepris depuis le 10 octobre 2017 des échanges avec les acteurs économiques des marchés et Yaars de la ville de Ouagadougou, à Bobo-Dioulasso dans la région des Hauts-Bassins, à Manga dans la région du Centre-Sud, à Fada dans la région de l’Est, à Ouahigouya dans la région du Nord et à Koudougou dans la région du Centre-Ouest du Burkina Faso, où elle a reçu le soutien de tous, selon Aziz Nignan, le secrétaire général et porte-parole de l’AJCEB.

Hamidou Ouédraogo, le représentant du parrain de la 1ère édition du FOREC

Avec plus de 300 acteurs économiques participants à cet évènement de deux jours, au Comptoir burkinabé des chargeurs (CBC), l’Amical ambitionne susciter une rencontre du monde commercial burkinabé, ce qui sera source de nouveaux liens commerciaux entre les nombreux acteurs qui seront associés à ce forum. Un évènement de cadre favorable à l’expression des besoins, ces participants (commerçants, entrepreneurs) venus des treize régions attendent, à travers un panel d’experts, l’obtention des réponses adéquates sur les questions liées à l’exercice de leurs activités.

«Je ne doute pas un seul instant que les échanges aboutiront à des résolutions concrètes», a laissé entendre Hamidou Ouédraogo, le représentant du parrain avant d’inviter les participants à faire de ces deux jours de travaux une occasion exceptionnelle de réflexion sur la notion du civisme économique, la restructuration du commerce au Burkina Faso.

A l’issue de ce forum qui sera désormais une interface crédible entre les acteurs du monde commercial et les autorités en charges de leur gestion, «un rapport sera déposé au Cabinet de la Présidence du Faso, du Premier ministère, à l’Assemblée nationale et au ministère de tutelle qui est celui du Commerce», a révélé Aziz Nignan, secrétaire général et porte-parole de l’AJCEB.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *