Accueil » Déclarations-Communiqués » Mort de L’Indépendant: tout le monde est coupable

Mort de L’Indépendant: tout le monde est coupable

lindependant

Pour moi Mounafica, les 13-Décembre sont des jours tristes. Certainement qu’il en est de même pour beaucoup d’autres personnes ici au Faso et un peu partout dans le monde. Et pour cause, notre grand frère Norbert Zongo a été sauvagement assassiné un 13 décembre.

C’est un jour triste aussi parce depuis 18 ans la justice n’a pas pu condamner les coupables. Henri Sebgo a donné sa vie pour plus de liberté au Faso. Nous n’allons pas revenir sur tous les saprophytes qui ont vu leur existence changée positivement depuis le boucanage de Norbert Zongo et ses 3 compagnons. Beaucoup de personnes ont sauté sur le dossier pour s’ériger en grands défenseurs des droits de l’homme, grands chantres de la lutte contre l’impunité… Mais ce qui a permis à Norbert Zongo d’exister, son journal L’Indépendant, a mis la clé sous le paillasson, au contraire de Charlie Hebdo qui a vu sa rédaction décimée mais les bonnes volontés se sont mobilisées pour que le canard vive. Tout le monde est coupable, comme l’a chanté une artiste togolaise.

La grande mobilisation pour le dossier Norbert Zongo devait se conjuguer avec des actions pour que le journal L’Indépendant continue d’animer la scène des medias. Mais non, on se dit amis de Norbert, amoureux des causes justes et on ne fait rien pour que son organe de presse soit sinon le premier au Faso du moins l’empêcher de mourir comme son géniteur.

Quand on voit le cafouillis qui a été mis dans l’organisation de cet 18e anniversaire, on ne peut s’empêcher de sortir son kleenex pour essuyer ses larmes. Sous la Transition, il y a eu une grosse bagarre quand les ‘’transitaires’’ ont voulu associer les martyrs de l’insurrection à la journée d’hommage à Norbert Zongo. Que ne fut notre étonnement de voir que la même journée on a mis tout et tout… Une 3e mort de Norbert est visiblement programmée après l’assassinat, la mort de L’Indépendant; c’est la journée qui ne portera plus son seul symbole… Snif, snif, snif, R.I.P Norbert!

Mounafica, tout œil tout ouïe!

Un commentaire

  1. Vous avez raison, pendant un bout de temps je m étais obligée à continuer à acheter l indépendant par fidélité. Mais force etait de reconnaître que la relève n était pas à la hauteur. Peut être que les autres journalistes auraient dû contribuer à tenir le flambeau allumé. Je ne sais pas mais c est dommage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *