Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Centre national de la recherche scientifique et technologique: le personnel ATOS proteste contre le mauvais traitement

Centre national de la recherche scientifique et technologique: le personnel ATOS proteste contre le mauvais traitement

Le Syndicat national du personnel d’appui à la recherche (SYNAPAR) a observé un sit-in au niveau central, le mercredi 28 décembre 2016 de 7h à 12h, pour protester contre le mauvais traitement des autorités administratives et politiques à l’endroit du personnel administratif, technique, ouvrier et de service (A.T.O.S.)

Le personnel ATOS a observé un sit-in pour exiger la prise en compte de sa plateforme revendicative
Le personnel ATOS a observé un sit-in pour exiger la prise en compte de sa plateforme revendicative

Le Syndicat national du personnel d’appui à la recherche (SYNAPAR) a interpellé lors d’un sit-in, le président du Conseil d’administration du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) sur le sort du personnel ATOS. Au moment où le Conseil d’administration du CNRST tient une session ordinaire, le SYNAPAR a profité de l’occasion pour inviter le président à travailler à une recherche diligente de solutions idoines aux préoccupations des travailleurs qui se résument en quatre points selon le secrétaire général du SYNAPAR, Gombila Kaboré.

Gombila Kaboré, SG du SYNAPAR
Gombila Kaboré, SG du SYNAPAR

Il s’agit de l’absence d’un cadre juridique approprié de gestion de leurs carrières. «Si le personnel chercheur bénéficie d’un statut dans lequel il évolue, il n’en est pas de même du personnel ATOS», a relevé Gombila Kaboré. Aussi, M. Kaboré a dénoncé une injustice en ce qui concerne la question de la prime de participation à la recherche. De son avis, les chercheurs ont un bon visage au Burkina, mais malheureusement, le personnel qui les accompagne n’est pas très bien vu. «Nous n’avons pas la prime de participation à la recherche comme les chercheurs. Nous disons que pour une question de reconnaissance et de justice il est important que l’on puisse regarder objectivement la situation du personnel qui accompagne les chercheurs au vu de la qualité des résultats qu’il engrange», a-t-il souhaité.

Hamidou Tamboura, Président du Conseil d'administration
Hamidou Tamboura, président du Conseil d’administration

Egalement, le SG a fait remarquer qu’il existe au niveau de la recherche, une indemnité spécifique octroyée au personnel d’encadrement du ministère des Enseignements secondaires, Supérieur, de la recherche scientifique et de l’Innovation. «Le personnel Atos de l’université bénéficie de cette indemnité spécifique alors qu’au niveau de la recherche, le personnel Atos n’est pas concerné», a-t-il martelé avant de préciser: «C’est juste une justice que nous réclamons d’autant plus que la fusion de ces deux Ministères notifie obligatoirement la prise en compte de ce même type de personnel qui était de l’autre côté».

En plus de cela, le personnel ATOS a dénoncé un mépris à leur égard malgré leur apport dans l’atteinte des résultats. «C’est important de respecter tous les acteurs afin de leur permettre d’être dynamiques et efficaces», s’est convaincu le SG.

C’est au regard de ces écarts que le SYNAPAR par la voie de son SG a estimé qu’il est de bonne guerre de manifester véritablement auprès du Conseil d’administration, pour se faire entendre, vu que les démarches entreprises depuis 2015 sont restées vaines. «Nous espérons qu’avec cette journée de protestation, le Conseil d’administration pourra être notre porte-parole auprès des autorités administratives et politiques», a dit M. Kaboré qui a prévenu que si rien n’est fait d’ici là, ils vont hausser le ton.

Le président du Conseil d’administration du CNRST, Hamidou Tamboura a remercié le syndicat pour la forme de leur combat et l’a rassuré que le contenu de leur message sera porté au niveau adéquat afin que des solutions puissent être trouvées.

Madina Belemviré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *