Accueil » Défense-Sécurité » Forces armées nationales: le nouveau Chef d’état-major ambitionne s’attaquer d’abord au problème de sécurité dans le Nord

Forces armées nationales: le nouveau Chef d’état-major ambitionne s’attaquer d’abord au problème de sécurité dans le Nord

Le mercredi 4 janvier 2017, le nouveau Chef d’état-major général des Armées en la personne du colonel-major Oumarou Sadou a été officiellement installé dans ses fonctions. Il remplace ainsi le général de brigade Pingrenoma Zagré.

Le Chef d'Etat-major sortant remettant le drapeau au Président du Faso
Le Chef d’Etat-major sortant remettant le drapeau au président du Faso

«Officiers, sous-officiers, militaires du rang, vous reconnaîtrez désormais pour chef, le colonel-major Oumarou Sadou et vous lui obéirez en tout temps pour ce qu’il vous commandera pour le bien du service, l’exécution des règlements militaires, l’observation des lois et le succès des armes du Burkina Faso», a commandé le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à l’occasion de la passation de commandement entre les Chefs d’état-major entrant et sortant.

Cette nomination se présente comme un défi pour le colonel-major Oumarou Sadou, au regard du contexte sécuritaire actuel marqué par une persistance des attaques terroristes et autres tentatives de déstabilisation. Il importe donc, a-t-il relevé, que l’Armée nationale soit une et indivisible, soudée et déterminée face à l’ennemi commun d’où qu’il vienne.

le colonel-major Oumarou Sadou a été officiellement installé dans ses fonctions
le colonel-major Oumarou Sadou recevant le drapeau des mains du président du Faso

Ainsi, il a invité les commandants de proximité à mettre tout en œuvre pour être sur le terrain avec leurs hommes et leur inculquer le sens de la mission, les valeurs éthiques et professionnelles qu’eux-mêmes reflètent. «Rencontrez vos hommes, écoutez vos hommes pour éviter qu’on vous raconte qui sont vos hommes. Ecoutez vos hommes pour éviter qu’on vous raconte ce que veulent vos hommes. Aux chefs d’armées, je les invite à une implication sans réserve dans la volonté d’une reprise en main de notre très chère armée, à être les artisans d’une véritable réconciliation et de la cohésion dans les forces armées», a-t-il préconisé.

Le Chef d'état-major général des Armées, le colonel-major Oumarou Sadou
Le Chef d’état-major général des Armées, le colonel-major Oumarou Sadou, a été nommé général de brigade pour compter du 1er janvier 2017

A propos de ses priorités, le nouveau chef des armées a déclaré que la situation impose que sa priorité se tourne vers le Nord. «Il nous faudra, tout en assurant la sécurité de nos positions, protéger et mettre en confiance les populations locales et surtout saisir toute opportunité pour frapper l’ennemi à chaque fois que la situation nous l’impose», a-t-il souligné.

A cela, s’inscrit dans les priorités du colonel-major Sadou la restauration de l’autorité de commandement dans toute sa dimension. Il a, sur ce point, souhaité que chaque échelon exerce pleinement son commandement avec justice, équité, fermeté et sans compromission. «La rigueur que le chef imposera à ses hommes devra refléter celle qu’il s’impose à lui-même», a-t-il noté.

Pour sa part, le Chef d’état-major général des Armées sortant, le général de brigade Pingrenoma Zagré, après deux ans de service, a recommandé au nouveau Chef d’état-major général des Armées de s’investir pour le succès des missions confiées aux Armées à savoir la défense de l’intégrité du territoire national.

Il devient ainsi le nouveau chef d'Etat-major général des armées après 37 ans de service
Il devient ainsi le nouveau Chef d’état-major général des Armées après 37 ans de service

Qui est le colonel-major Oumarou Sadou?

Le colonel-major Oumarou Sadou est né le 22 mai 1959 à Djibo. Ancien élève du Prytanée militaire du Kadiogo (PMK) de la promotion 1972/1973, le colonel-major Oumarou Sadou a occupé le poste d’Inspecteur général des forces armées nationales (IGFAN) en janvier 2015. 17e Chef d’état-major général des Armées après 37 ans de service, il a été de 1987 à 1989, chef de corps du 1er RIC (Régiment d’infanterie commando), actuel 11e RIC. De 2004 à 2007, il passe de commandant de la 2e Région militaire à chef division opération adjoint/EMGA, puis à chef division information/EMGA de 2008 à 2010. De 2010 à 2011, il est chargé du poste de directeur de l’analyse stratégique/MDNAC, avant d’être nommé de 2011 à 2015, chef d’Etat-major de l’armée de terre. En janvier 2015, il quitte ce poste pour être inspecteur Général des Forces armées nationales. Le 4 janvier 2017, le colonel-major Oumarou Sadou devient officiellement le Chef d’état-major général des Armées.

Madina Belemviré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *