Accueil » Société » Chauffeur: une profession sous haute tension

Chauffeur: une profession sous haute tension

Travail réputé solitaire et pénible, la profession de chauffeur met la santé à rude épreuve. Une réalité à prendre en compte dans les efforts de lutte contre les accidents de la circulation.

Conduire durant des heures interminables impacte sur la vie familiale et sociale, mais également sur la santé (Photo VOA Afrique)
Conduire durant des heures interminables impacte sur la vie familiale et sociale, mais également sur la santé (Photo VOA Afrique)

Être conductrice ou conducteur dans les transports publics ou privés met la santé à rude épreuve, aussi bien physiquement que nerveusement. Des maux de dos ou de tête aux troubles du sommeil en passant par le stress et les angoisses, les chauffeurs de particuliers, de bus, d’entreprises ou de taxis vivent souvent sous pression. Horaires imprévisibles ou tardifs, travail de nuit, problèmes de circulation, clients agressifs… autant d’éléments qui ont un impact direct sur la santé des conducteurs et sur leur vie familiale ou sociale.

Côté physique, rester assis au volant de longues heures n’est pas sans conséquences. Les problèmes les plus fréquents sont le stress et celui des douleurs musculaires, appelées aussi TMS (troubles musculo-squelettiques) qui se traduisent par des douleurs dans les muscles, mais aussi dans les articulations, les tendons ou les nerfs.

Pour la majorité des chauffeurs qui travaille en ville, rouler dans le trafic urbain est ce qu’il y a de plus exigeant avec toutes ses perturbations: cyclistes, piétons, voitures, tous pressés de circuler.

Comme on le voit, la profession fait bel et bien partie de celles qui font le plus de dégâts sur la santé. Un aspect que les «patrons» doivent prendre en compte dans la lutte contre les accidents de la circulation car quand les conducteurs sont fatigués, leur temps de réaction est plus lent. De même, les chauffeurs devraient éviter de jouer au braves et de reconnaître leurs limites quand leur corps et leur esprit ne répondent plus. Il faut éviter de mettre en danger sa vie et celle des autres.

Théophile MONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *