Accueil » En face du miroir » Affaire de visas refusés aux journalistes: jouons balle à terre

Affaire de visas refusés aux journalistes: jouons balle à terre

Les reporters désignés pour couvrir le match aller des 16èmes de finale de la Ligue africaine des champions entre l’USMA et le RCK n’ont pas pu se rendre à Alger pour médiatiser l’événement le 11 mars. La raison est qu’ils n’ont pas reçu les visas demandés.

L'équipe du RCK
L’équipe du RCK

Le 12 mars, l’Association des journalistes sportifs du Burkina (AJSB), par la plume de son président, Jérôme Tiendrébéogo, a adressé une note de protestation à différentes institutions et instances du football continental.

Il faut effectivement regretter que cela ait pu arriver! Que l’on empêche des journalistes de faire leur travail et de priver le public sportif de nouvelles instantanées du match.

Mais après, il faudra voir si nos confrères ou ceux qui sont commis à la recherche des visas se sont pris à temps. Car, se présenter dans une chancellerie à la veille d’un voyage pour demander un visa, quand bien même on est journaliste, il n’est pas évident qu’on puisse l’obtenir!

Pour ce match-ci, depuis la qualification du RCK, il était su que l’adversaire allait être l’USMA d’Alger de même que la date. Il ne faut pas se lever à la dernière minute pour engager les démarches préparatoires comme ça semble être le cas!

Quel intérêt les autorités algériennes ont à refuser des visas à des gens qui ne vont pas pour prendre la mer pour se retrouver de l’autre côté de l’Atlantique?! Il faut trouver les fautifs au niveau national et éviter d’épingler des boucs-émissaires… aux fronts bien puants.

Eloignons de nous l’idée d’appliquer la règle de réciprocité (peut-être que les Algériens ont leur sésame depuis) et de réserver un accueil indigne du Burkinabè aux hôtes. L’avenir appartient à ceux qui se réveillent tôt!

Hidogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *