Accueil » Gendarmerie nationale: le nouveau Chef d’état-major, le colonel Tapsoba Omer Marie Bruno, a été installé dans ses fonctions

Gendarmerie nationale: le nouveau Chef d’état-major, le colonel Tapsoba Omer Marie Bruno, a été installé dans ses fonctions

Après avoir passé cinq ans et demi à la tête de la Gendarmerie nationale, le colonel-major Coulibaly Tuandaba Marcel passe le témoin au colonel Tapsoba Omer Marie Bruno nommé depuis le 27 avril 2017. Il a été officiellement installé dans ses fonctions ce mardi 23 mai 2017 au cours d’une cérémonie de passation de charge en présence du Chef d’état-major des armées, le général Oumarou Sadou.

Le chef d’Etat-major entrant, le colonel Tapsoba Omer Marie Bruno
Le Chef d’état-major entrant, le colonel Tapsoba Omer Marie Bruno
Le Chef d'Etat-major-entrant à droite du Général Oumarou Sadou milieu et le Chef dEtat-Major sortant
Le Chef d’état-major entrant à gauche, le général Oumarou Sadou au milieu et le Chef d’état-major sortant à droite

C’est le 22 novembre 2011 que le colonel-major Coulibaly Tuandaba Marcel prenait les rênes du commandement de la Gendarmerie nationale. Cinq ans et demi après, il passe la main au Colonel Tapsoba Omer Marie Bruno avec le sentiment d’un travail difficile mais exaltant et bien accompli. C’est pourquoi avant de quitter ses fonctions, il est envahi par l’émotion: «C’est un jour de grande émotion pour moi au moment où je quitte mes fonctions de Chef d’état-major de  la Gendarmerie. Un moment d’émotion mais également de souvenirs s’enchevêtrant les uns dans les autres à l’image du grand chambardement qu’a connu notre pays ces dernières années».

Quant au Chef d’état-major entrant, il estime «prendre le commandement de la Gendarmerie nationale à une période marquée par de nombreux défis sécuritaires et salue respectueusement les résultats combien éloquents obtenus par son prédécesseur tant en termes d’organisation que dans la mise en œuvre des solutions aux problèmes sécuritaires qui se sont posées à l’institution». Il a reconnu que la menace terroriste a basculé des barrières; ce qui nécessite de nouvelles formes d’organisation et des méthodes adaptées aux moyens. Mais il a rassuré son prédécesseur que la Gendarmerie jouera pleinement son rôle aux cotés des autres forces.

le colonel Tapsoba Omer Marie Bruno prenant les commandes
Le colonel Tapsoba Omer Marie Bruno prenant les commandes

Pour ce faire, il a invité ses parents, ses amis et tous ses frères d’armes «à la solidarité et au raffermissement des liens afin de vaincre toutes les adversités». Il a formulé le vœu de voir bientôt «notre Gendarmerie rayonner avec une vaillante armée auréolée de ses nombreuses victoires.»

Idogo Omar, stagiaire

Encadré

Qui est donc le Colonel Tapsoba Omer Marie Bruno?

Il est né le 28 juillet 1962 à Koudougou, province de Boulkiemdé

Il a effectué ses études primaires à l’école Est mixte de Koudougou de 1967 à 1974 et ses études secondaires au Prytanée militaire de Kadiogo à Ouagadougou de 1974 à 1982 où il obtient le Baccalauréat série A4.

Il a effectué:

  • sa formation d’officier à l’Académie royale militaire de Meknès au Maroc,
  • le cours d’application des officiers de Gendarmerie à Abidjan en Côte d’Ivoire de 1998 à 1999,
  • le cours des capitaines de Gendarmerie à l’Ecole royale des officiers de Gendarmerie de Casablanca au Maroc de 2003 à 2004,
  • le cours d’état-major à l’Ecole nationale supérieure des Armées à Porto-Novo au Bénin de 2008 à 2009.

Il a occupé successivement au sein de la Gendarmerie nationale les fonctions suivantes:

  • de 1996 à 1997, commandant adjoint de l’Escadron de sécurité et d’Intervention,
  • de 1997 à 1998, commandant de la compagnie de gendarmerie de Dori,
  • de 1999 à 2000, commandant de la compagnie de gendarmerie de Fada N’Gourma,
  • de 2000 à 2003, commandant de la compagnie de gendarmerie de Ouagadougou,
  • de 2004 à 2006, commandant du groupement de gendarmerie départementale de Ouahigouya,
  • de 2006 à 2007, il effectue une mission de police civile en Haïti sous mandat ONU,
  • de 2007 à 2008, directeur de la logistique de la gendarmerie nationale,
  • de 2009 à décembre 2011, commandant des Ecoles et Centres de perfectionnement de la gendarmerie.

Il était commandant de la 2ème Région de Gendarmerie depuis le 19 décembre 2011.

Il a obtenu les décorations suivantes:

  • Officier de l’Ordre national,
  • la Médaille d’Honneur militaire,
  • la Médaille commémorative avec agrafe Haïti,
  • la Médaille des Nations unies au titre de la mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Le colonel Tapsoba Omer Marie Bruno est titulaire d’une licence en droit. Il a été promu au grade de colonel le 1er Juillet 2010.

Il a participé à des rencontres de haut niveau comme:

  • le séminaire de planification stratégique à Ouagadougou en 2012, 2014, 2015 par l’Ecole de guerres des Etats-Unis,
  • l’atelier sur la gouvernance du secteur de la sécurité à Abuja, au Nigeria en janvier 2014,
  • le symposium académique sur la sécurité humaine en juin 2014 à Accra au Ghana,
  • le séminaire sur le contrôle du secteur de la sécurité au profit des décideurs de ce secteur à Sali au Sénégal en décembre 2014,
  • le séminaire sur le leadership à Washington, Seattle, Miami, en octobre 2016.

Le colonel Tapsoba Omer Marie Bruno est marié et père de 04 enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *