Accueil » Défense-Sécurité » Retour définitif du bataillon Laafi 8: le premier groupe a rejoint la mère patrie!

Retour définitif du bataillon Laafi 8: le premier groupe a rejoint la mère patrie!

Partis pour le Darfour dans le cadre d’une mission de soutien à la paix, la première vague du Bataillon Laafi 8 fort de 800 hommes a foulé le sol burkinabè. C’était dans la soirée du lundi 17 juillet; à l’aéroport international de Ouagadougou.

Le Bataillons Laafi 8 rentre définitivement au pays
Le Bataillons Laafi 8 rentre définitivement au pays

182 éléments sur les 800 que compte le Bataillon Laafi 8 ont rejoint définitivement le Pays des Hommes intègres après environ 13 mois passés au Darfour dans le cadre de la mission de soutien à la paix.

Laquelle mission a été exaltante, à entendre le commandant adjoint du bataillon, le chef de Bataillon Didier Bamouni; «Ce que je retiens, c’est toute l’action que nous avons menée au service de la paix dans cette région particulière du Darfour en termes de patrouilles, de mises en confiance des populations locales, en terme d’action civilo-militaire auprès des populations les plus vulnérables», se souvient-il. Toute chose qui, de son avis, a marqué les esprits, car dit-il, étant le dernier bataillon burkinabè sur le théâtre des opérations du Darfour, les populations n’étaient pas contentes du retour du contingent burkinabè.

Le commandant adjoint du bataillon Laafi 8, Didier Bamouni
Le chef de bataillon Didier Bamouni, commandant adjoint du bataillon Laafi 8

De quoi donner des motifs de satisfaction au Directeur central des opérations de soutien à la paix, le colonel-major Yaya Séré, qui n’a pas manqué de le signifier. «Le commandement est très satisfait de la mission accomplie par les éléments. Depuis le premier bataillon jusqu’à aujourd’hui, aussi bien au niveau de la population locale que des autorités, nous avons toujours reçu des félicitations par rapport au comportement de nos hommes sur le terrain», s’est-il réjoui.

Le directeur central des opérations de soutien à la paix, le colonel-major Yaya Séré
Le Directeur central des opérations de soutien à la paix, le colonel-major Yaya Séré

C’est donc avec la fierté d’avoir bien rempli leur mission que la première vague du bataillon Laafi 8 a rejoint la patrie mère, le Burkina. «Je suis très contente de regagner mon pays et je remercie le bon Dieu de nous avoir gardés et protégés tout au long de la mission», s’est exprimée la sergent-chef Angèle Nikièma.

Pour ce qui concerne le reste des éléments, le Directeur central des opérations a confié qu’il y aura une vague par jour jusqu’au 22 juillet. «Il y a un petit élément qui va rester sur le terrain pour accompagner le matériel. Aussi, nous maintenons la présence de notre unité de police constituée. Mais pour le bataillon Laafi, c’est un retour définitif», a-t-il renseigné.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *