Accueil » Politique » 2e congrès du NTD: pour un meilleur ancrage du parti sur le territoire national

2e congrès du NTD: pour un meilleur ancrage du parti sur le territoire national

Le Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) a tenu son 2e congrès ordinaire ce samedi 28 avril 2018 à la Maison du peuple de Ouagadougou. Réunis autour de leur président, les congressistes venus des quatre coins du Burkina Faso ont réfléchi sur les stratégies à mettre en œuvre pour un meilleur ancrage du NTD sur le territoire national.

Le nouveau bureau exécutif national du NTD

Le Nouveau temps pour la démocratie (NTD), Parti membre de l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle a tenu son 2ème congrès ordinaire sous le thème: «L’ancrage du NTD dans les communes, quelles stratégies en matière d’organisation et de mobilisation?»

Un thème qui, selon le président Vincent Dabilgou, révèle la vision du parti et l’engagement des membres à faire du NTD un parti reconnu, accepté, adopté et privilégié dans tous les villages, communes, provinces et régions du Burkina Faso. Pour lui en effet, l’organisation est la base et le fondement d’un parti politique qui veut aller loin et pour ce faire, «nous devons poser les fondements de notre processus organisationnel pour nous implanter partout au Burina Faso», s’est convaincu M. Dabilgou.

Le président du NTD, Vincent T. Dabilgou

Interrogé sur les soubresauts socio-politiques que le pays a connus ces deux années, le président du NTD estime que le retour en force de l’enseignement et de l’éducation aux valeurs républicaines comme le patriotisme, les fondements de l’Etat de droit, le bien commun, le bien privé, public et le respect d’autrui pourraient être des voies de solutions.

Les congressistes à l’ouverture du 2ème congrès

Au cours de ces travaux de renforcement structurel pour un ancrage national, le parti a mis en place et de façon progressive ses structures, en tenant compte de ses ressources et de ses capacités organisationnelles. Son objectif étant de privilégier un processus de prise de décision participative, inclusive et échelonnée dans la gestion du parti.

Il faut noter qu’à l’issue du congrès, Vincent T. Dabilgou a été pour la seconde fois porté à la tête du bureau exécutif national du parti qui compte soixante-dix (70) membres. Il a par ailleurs lancé un appel aux membres du nouveau bureau en ces termes: «Les militants croient en vous», leur a-t-il dit avant de les inviter au travail. Aux militants, Vincent Dabilgou a recommandé la discipline et appelé à la mobilisation pour permettre au parti d’engranger des victoires pour les échéances électorales à venir. Le NTD faisant partie de l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle, son premier responsable a réaffirmé son soutien au programme du président Roch Marc Christian Kaboré.

Il a saisi l’opportunité pour rappeler que «le PNDES pose les fondements d’un développement structurel durable du Burkina Faso». Pour lui, il est «la meilleure voie pour développer le pays».

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *