2ème CASEM du MAAH: quelle stratégie pour relever les défis alimentaires? - Les échos du Faso
Accueil » Gouvernance - Développement » 2ème CASEM du MAAH: quelle stratégie pour relever les défis alimentaires?

2ème CASEM du MAAH: quelle stratégie pour relever les défis alimentaires?

Le ministre Jacob Ouédraogo et ses collaborateurs après l’ouverture du 2ème CASEM de l’année 2017

Dresser le bilan de l’année écoulée et relever les défis en cours, se pencher sur des sujets d’importance du ministère mais aussi s’accorder sur les ambitions au titre de l’année 2018. Tels sont les objectifs fixés par le ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques (MAAH) à travers le deuxième Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année 2017. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le ministre Jacob Ouédraogo ce vendredi 12 janvier 2018 à Ouagadougou.

Cette année, les résultats de la campagne agricole ont été peu reluisants du fait des caprices pluviométriques et de l’apparition des chenilles légionnaires qui ont affecté significativement la production et précipité les ménages dans la précarité et l’insécurité alimentaire. Face à cette situation le département en charge de l’agriculture se doit de proposer des stratégies et des solutions conjoncturelles et durables.

Aussi, ce deuxième CASEM tombe à point nommé. D’où le thème «Quels modes de consommation et de production pour une transformation structurelle de l’agriculture burkinabè?».

Cette rencontre de coutume, qui se tient deux fois l’an dans les différents départements ministériels va ainsi permettre aux participants, selon le ministre Ouédraogo, de faire le point de la période écoulée, à savoir les acquis et les insuffisances et de relever les défis majeurs pour cette année 2018. Elle va aussi offrir l’opportunité à son département, poursuit-il, «d’examiner et de valider la programmation des activités 2018 et d’introduire une réflexion sur le thème choisi».

Les participants au 2ème CASEM du ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques

D’ores et déjà, «l’aménagement de plus de 5 247 ha de bas-fonds, la réalisation d’environ 4 314 ha de périmètres irrigués, la mise à disposition aux producteurs, à prix subventionnés, de plus de 15 250 tonnes d’engrais, de près de 8 155 tonnes de semences améliorées» et bien d’autres points sont des mesures prévues par le département dirigé par  Jacob Ouédraogo pour accompagner les braves producteurs.

Plusieurs communications et échanges autour du thème choisi seront au rendez-vous de cette rencontre. N’ayant aucun doute que les réflexions produiront des actions concrètes afin d’assurer une sécurité alimentaire et nutritionnelle durables de tous, le ministre a souhaité plein succès aux travaux et déclaré ouverte la deuxième session 2017 du Conseil d’administration du secteur ministériel.

Omar Idogo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *