Accueil » Société » 2ème édition du « consommons local Burkin d’Daaga »: un rendez-vous manqué pour la foire du « made in Burkina »

2ème édition du « consommons local Burkin d’Daaga »: un rendez-vous manqué pour la foire du « made in Burkina »

En conférence de presse le 09 mars passé à la chambre de commerce et d’industrie du Burkina, la structure associative Burkina Wamedo a fait part de leur désire d’organiser la deuxième édition de la foire du « consommons local Burkind’Daaga » au Hommes de médias. Elle était prévue pour se tenir du 23 au 31 mars 2019 à la maison du peuple. Mais un quiproquo entre la mairie et les promoteurs a fait que ledit évènement a été ramené a une date ultérieur. La foire se tiendra désormais dans la fourchette du 23 avril au 1er mai 2019 à la maison du peuple. C’est l’information que la structure de promotion des produits locaux burkinabè a fait savoir à la presse au cours d’une conférence tenue le vendredi 21 mars 2019 à la maison de l’entreprise à Ouagadougou.

le présidium lors du point de presse

« Burkind’Daaga», cette activité consacré à la valorisation des produits locaux, viens du fait qu’une activité a été programmé la même date et au même lieu. Un malentendu avec la maire dont les promoteurs épris de « sagesse, et d’un esprit de dialogue et de consensus » disent-ils, se réservent de donner les détails. En effet, le développement et la valorisation des produits made in Burkina constituent les objectifs visés par Burkina Wa-mêdô, confie Ibrahim Ouédraogo, président de la structure. De ce fait, ils interviennent suivant trois domaine d’action spécifique à savoir la sensibiliser à consommer locale, influencé les politiques public pour qu’ils prennent des mesures tendant à faciliter la production et la consommation local et enfin l’encouragement et la formation des producteurs locaux.

C’est la raison pour laquelle, la deuxième édition de la foire Burkin’Daaga, consommons locale a été initiée sous le thème « enjeux et démarche pour un management efficient de la qualité de notre production locale ». C’est une tribune d’expressions des produits de plus de cent exposants qui viendront des quatre coins du Burkina. A en croire le président M. Ibrahim Ouédraogo ce rendez-vous sera marqué par l’organisation et l’animation de conférences de presse, panel-débats, formations, rencontres B to B, foire d’exposition/vente et soirée gala.

une vue des jurnalistes

Ainsi conformément à l’objectif visé, les organisateurs précise que « les conférences débats, et formations, constitueront un cadre d’émulation intellectuelle et un lieu d’échanges interactif entre les intervenants et le public. A cette occasion, non seulement les intervenants mais aussi les participants pourront partager leurs opinions, émettre des propositions et envisager des solutions aux questions soulevées à travers les thèmes proposés ».

Les organisateurs qui tiennent donc à la tenue de l’évènement ne se décourage pas malgré les pertes enregistrées suite au report de l’évènement. Mieux, ils avouent être déterminés, maintenant plus que jamais à ce que l’évènement voie le jour. « Nous allons si il le faut nous endetté pour que l’évènement se tienne» a  laissé entendre le président. «La mission est noble et nous ferons tout pour que le consommons local soit une réalité au Burkina» a-t-il conclu.

Hamadou Ouédraogo

 

Un commentaire

  1. Ah nous attendons cette conference avec fierté .Si il y’a des citoyens qui tiennent toujour à une consommation locale,je dirai l’esprit sankariste continue d’inspirer les optimistes,encore il ya des citoyens qui veulent preserver des vies en masse commes des medecins ou FDS. Cela permet une transformation de l’economie locale et secondo epargne des citoyens des maladies liées aux produits alimentaires exportés. De la nourriture à la boisson il nous faut boycotter par le travail afin d’engranger des resultats sur la santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *