Accueil » Défense-Sécurité » 2ème région de Gendarmerie: le colonel Omer Marie Bruno Tapsoba passe le témoin au colonel Kalifa Karim Sanon

2ème région de Gendarmerie: le colonel Omer Marie Bruno Tapsoba passe le témoin au colonel Kalifa Karim Sanon

Le colonel Kalifa Karim Sanon est le nouveau commandant de la 2ème région de Gendarmerie. Il a officiellement été installé dans ses nouvelles fonctions le vendredi 8 septembre 2017 à Bobo-Dioulasso en remplacement du colonel Omer Marie Bruno Tapsoba.

Le colonel Kalifa Karim Sanon est le nouveau commandant de la 2ème région de Gendarmerie

Désormais, les sous-officiers de la 2ème région de Gendarmerie sont sous le commandement du colonel Kalifa Karim Sanon qui succède à ce poste, le colonel Omer Marie Bruno Tapsoba qui du reste, passe le témoin avec le sentiment d’une mission accomplie. Laquelle mission a principalement consisté selon lui, à la sécurisation des personnes et de leurs biens. «Nous avons exécuté beaucoup de patrouilles et nous avons fait des interpellations. Nous avons exécuté du mieux les missions qui nous ont été assignées. Au cours de ces missions, je retiens également que nous avons perdu des camarades», a-t-il dit avant de poursuivre que ces missions n’étaient pas exhaustive du fait de leur diversité et leur variété.

La passation de commandement entre commandant sortant et entrant

Nouveau commandant de la 2è région de Gendarmerie, le colonel Kalifa Karim Sanon promet de poursuivre les missions de ses prédécesseurs. Cependant, en plus de la sécurisation des populations et de leurs biens, ce dernier  compte assurer la sécurité des institutions, renforcer la discipline et garantir le respect de la déontologie de la Gendarmerie sur toute l’étendue de son commandement.

Pour lui, l’insécurité est présente tant dans les campagnes, les villes que dans les zones frontalières. A cet effet, le nouveau commandant entend s’appliquer sérieusement pour mener à bien cette sécurisation des personnes et des biens. «Je serai à l’écoute de mes hommes et ensemble, nous mènerons à bien la mission que la hiérarchie viendrait à nous assigner», s’est-il engagé. Pour y parvenir, le colonel Kalifa Karim Sanon dit compter sur l’accompagnement de tous, notamment, ses collaborateurs. Il s’est engagé à œuvrer de sorte à mériter d’avantage la confiance de sa hiérarchie . «Je m’engage à mener avec détermination et professionnalisme toutes les actions que la hiérarchie attend de moi avec la 2ème région de Gendarmerie dans la loyauté, le dévouement et la discipline», a-t-il rassuré. Né le 31 décembre 1962 à Sala dans la province du Houet, le colonel Kalifa Karim Sanon est marié et père de trois (03) enfants.

Cheick Omar Traoré

Encadre

Le colonel Kalifa Karim Sanon est né le 31 décembre 1962 à Sala dans la province du Houet. Il a effectué ses études primaires à l’école primaire publique de Satiri 1968 à1975. Il a effectué ses études secondaires au collège de Toussiana et au lycée Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso de 1976 à184 où il obtient le baccalauréat série D (sciences économiques).

Il a effectué sa formation d’officier à l’Académie Royale Militaire de Meknès au Maroc de 1990 à 1993;

Le cours d’application des officiers de gendarmerie à Marrakech au Maroc de 1993 à 1994;

Le cours sur la gendarmerie départementale à dôle en France en 1999;

Le cours d’état-major à l’école internationale des forces de sécurités à Yaoundé au Cameroun de 2014 à 2015;

Il a occupé successivement au sein de la Gendarmerie nationale les fonctions suivantes:

De 1994 à 1995: commandant adjoint de l’école nationale de gendarmerie à Bobo-Dioulasso;

De mai à novembre 1995: commandant du détachement de Koutougou dans la province du Soum;

De 1996 à 1999: commandant de la Gendarmerie de Tenkodogo;

De 1999 à 2002: commandant de la Gendarmerie de Gaoua;

De 2002 à 2003: commandant de la section de recherche de Gendarmerie de Bobo-Dioulasso;

De 2003 à 2004: Il est observateur militaire de l’Union africaine et de l’ONU au Burundi;

De 2005 à 2008: commandant du groupement de Gendarmerie départemental de Fada N’Gourma;

De 2008 à 2012: commandant du groupement de Gendarmerie de Kaya;

De 2012 à 2013: commandant du groupement de Gendarmerie départemental de Bobo-Dioulasso;

De 2013 à 2014: coordonnateur des unités constituées de police (FPU) en Guinée-Bissau;

De 2015 à 2017: directeur des transmissions de la Gendarmerie nationale, et directeur central de la lutte contre la cybercriminalité de ministère de la Sécurité.

Il a obtenu les décorations suivantes: officier de l’Ordre national; la médaille d’honneur militaire; la médaille commémorative avec agrafe Burundi et Guinée-Bissau; la médaille de l’Union Africaine, de la CEDEAO et des Nations unies au titre des missions de maintien de la paix.

Le colonel Kalifa Karim Sanon est diplômé d’Etat-major et titulaire d’une licence en droit. Il a été promu au grade de colonel le 1er janvier 2015.

Il a aussi participé à des rencontres de hauts niveaux.

Séminaire d’élaboration du code sur les drogues en Afrique de l’Ouest en 1996 à l’unité de formation sur les drogues en Afrique en république de Côte d’Ivoire;

Séminaire sur le contreterrorisme au centre d’études stratégiques pour l’Afrique à Washington aux Etats-Unis en novembre 2005;

Une formation sur les opérations de soutien à la paix au centre d’excellence de stabilisation des unités de police à Vicence en Italie en octobre 2009, mars 2010 et novembre 2011;

Une formation antiterroriste A.T.A-FBI à Ouagadougou en 2012;

Instructeur des formateurs des FPU deuxième module au COESPU à Vicence en Italie en 2012.

Le colonel Kalifa Karim Sanon est marié et père de trois (03) enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *