Accueil » Gouvernance - Développement » 3ème Foire agro-sylvo-pastorale de Kienfangué: 4 jours pour la valorisation des produits locaux

3ème Foire agro-sylvo-pastorale de Kienfangué: 4 jours pour la valorisation des produits locaux

«Filières agro-sylvo-pastorale: quelles contributions à la création d’emplois pour les jeunes et les femmes au Burkina Faso?» C’est le thème de la 3ème édition de la Foire nationale agro-sylvo-pastorale de Kienfangué dans la commune rurale de Komsilga dont l’ouverture a eu lieu le jeudi 18 février 2016. Pendant quatre jours, les acteurs du monde rural échangeront leurs expériences à travers cette foire initiée par l’Association pour le développement du monde rural (ADMR).

Des producteurs dont el hadj Mahamoudou Zongo (d.) lors de la cérémonie
Des producteurs dont el hadj Mahamoudou Zongo (d.) lors de la cérémonie

La cérémonie d’ouverture de la foire a connu plusieurs allocutions. En premier lieu, c’est El hadj Mahamoudou Zongo, le représentant de Kienfang-Nabiga, qui a pris la parole pour souhaiter la bienvenue à la foire. Il a été suivi du représentant des producteurs, Elie Ouédraogo, qui a égrainé un chapelet de doléances à l’endroit des autorités au regard des difficultés que connaissent les acteurs.

Le parrain de la foire 2016 de l'ADMR, Abdoul Ouédraogo
Le parrain de la foire 2016 de l’ADMR, Abdoul Ouédraogo

Ensuite, le président du comité d’organisation de la foire, Jean Victor Ouédraogo, Secrétaire exécutif de l’Association pour le développement du monde rural (ADMR), a pris la parole. Pour celui-ci, les populations de Kienfangué et de la commune rurale de Komsilga se sont appropriées l’activité au regard de leur mobilisation. Toute chose qui contribuera à l’atteinte de l’objectif de la foire à savoir, contribuer à la valorisation des produits locaux.

L'initiateur de la foire, Jean Victor Ouédraogo, satisfait de la mobilisation
L’initiateur de la foire, Jean Victor Ouédraogo, satisfait de la mobilisation

La particularité de la présente édition est qu’elle a une envergure nationale, contrairement aux éditions précédentes, signe que l’ADMR ambitionne de s’ouvrir à l’extérieur. Un commissariat général de la foire sera mis en place pour une meilleure organisation de l’activité au bénéfice du monde agro-sylvo-pastoral qui est le plus grand pourvoyeur d’emplois au Burkina, bien que plusieurs difficultés émaillent le secteur à en croire l’initiateur de ce rendez-vous annuel.
Des producteurs sont venus des quatre coins du Burkina pour partager leur savoir-faire selon la présidente de la délégation spéciale de la commune rurale de Komsilga, Elodie Nacoulma. Elle a confié que durant les 4 jours que va durer cette foire qui gagne en notoriété d’année en année, les producteurs feront de bonnes affaires. Elle a ajouté que les populations excellent dans les cultures de contresaison et cette rencontre est une aubaine pour les agriculteurs en ce qu’elle leur procure des acquis économiques, de la visibilité.

Visite des stands par les autorités dont le ministre des Ressources animales (1er plan)
Visite des stands par les autorités dont le ministre des Ressources animales (1er plan)

Dans son mot, le président de la cérémonie, par ailleurs, ministre des Ressources animales et halieutiques, Somanogo Koutou, a souligné la volonté politique du gouvernement à s’investir davantage dans le développement des activités agricoles et pastorales. Aux dires du ministre, la création d’une banque agricole sera un atout pour le développement et cette foire dont l’importance commande qu’elle soit inscrite dans l’agenda des grands rendez-vous sonne comme un défi et une interpellation pour les autorités, d’où un engagement du gouvernement à accompagner cette initiative autant que possible pour le rayonnement du secteur. La cérémonie a été une occasion de remises d’attestations aux ministres des Ressources animales et halieutiques, de la Jeunesse, puis aux représentants de Michel Kafando, président d’honneur de la foire, des ministres chargés du Commerce, de l’Environnement, de l’Agriculture, de la Promotion de la Femme, ainsi qu’au parrain de la foire et au PDG de la SOGETA.
Cette étape a été suivie de la coupure du ruban symbolique et de la visite des stands par les autorités donnant le top de départ de la foire. A noter que le parrain, Abdoul Ouédraogo, PDG de Abdoul Service, a promis 250 000 FCFA pour chacun des 6 premiers exposants et 100 000 FCFA à chacun des 9 autres participants à la compétition (soit un total de 2 400 000 FCFA); une annonce faite par le président de la cérémonie.
Cette foire prend fin le dimanche 21 février 2016.
Omar Compaoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *