Accueil » Défense-Sécurité » 3ème région de Gendarmerie: encadrer le personnel et sécuriser Ouagadougou sont les défis du nouveau commandant

3ème région de Gendarmerie: encadrer le personnel et sécuriser Ouagadougou sont les défis du nouveau commandant

Ce mardi 5 septembre 2017, au camp Paspanga à Ouagadougou, le colonel Serge Alain Ouédraogo, commandant sortant de la 3ème région de Gendarmerie, a passé le bâton de commandement au commandant entrant, le colonel Blaise Ouédraogo. C’était en présence du Chef d’état-major de la Gendarmerie nationale et de la hiérarchie militaire.

Le Chef d’état-major de la gendarmerie remettant le commandement au colonel Blaise Ouédraogo

Après six ans passés aux commandes de la 3ème région de Gendarmerie, le colonel Serge Alain Ouédraogo, également Chef d’état-major adjoint de la Gendarmerie nationale, a passé le témoin au colonel Blaise Ouédraogo. Il a occupé auparavant les fonctions de commandant de l’Escadron de Bobo, commandant de la Compagnie de gendarmerie de Dédougou, puis de Banfora, commandant du Groupement départemental de Ouahigouya, de Dédougou, de Bobo, de Ouagadougou et commandant de la 1ère région de gendarmerie, avant de prendre la tête de la 3ème région de Gendarmerie.

Le nouveau commandant de la 3eme région de gendarmerie, le colonel Blaise Ouédraogo

Il n’est pas un novice en matière de commandement. Ayant pris part à plusieurs formations dans les domaines de sécurisation des frontières en Egypte, dans la lutte contre le terrorisme au Sénégal, au Royaume du Maroc et au Burkina, le colonel Blaise Ouédraogo compte, durant sa mission, mettre l’accent sur l’encadrement du personnel et la sécurisation de la ville de Ouagadougou. Sur ce point, il envisage de prendre des mesures idoines pour faire face aux menaces terroristes. «Nous allons prendre le temps de réétudier certains faits afin de voir si c’est une question de dispositif, de manque de moyens, pour analyser et revoir quelle est la donne qu’il faut changer», a-t-il commenté.

Les motards lors du défilé

Selon le Chef d’état-major de la Gendarmerie nationale, le colonel Marie Omer Bruno Taposba, vaincre la menace terroriste est l’un des objectifs confiés au nouveau commandant de la 3ème région de Gendarmerie. A ce propos, il dit n’avoir pas de doute sur les capacités du colonel Blaise Ouédraogo à relever ce défi. «Il a ce qu’il faut pour réussir sa mission», a-t-il rassuré.

Le commandant sortant, le colonel Serge Alain Ouédaogo

Après avoir mené plusieurs luttes contre la criminalité, le terrorisme, le trouble à l’ordre public, le plus souvent avec succès mais malheureusement parfois avec de pertes en vies humaines et de blessures, le commandant sortant, le colonel Serge Alain Ouédraogo, a prévenu le nouveau commandant des défis qui l’attendent. Lesquels défis sont, de son avis, immenses, difficiles et de plus en plus complexes. C’est, conscients que la gendarmerie est une force humaine par nature, institution républicaine par excellence, armée de devoir et d’honneur par vertu, «que nous l’avons chérie et que nous avons voulu que notre engagement soit total».

Se voulant rassurant, le colonel Blaise Ouédraogo a promis à son prédécesseur d’être à la hauteur et de consolider les acquis qu’il a laissés.

Madina Belemviré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *