Accueil » Monde » Démission du Premier Ministre malien : l’issue honorable pour tous

Démission du Premier Ministre malien : l’issue honorable pour tous

Entre un Président de la République otage de son soutien indéfectible à son Premier ministre, une opposition  alliée de circonstance de Mollahs qui ont su cantonner la convergence des fureurs, un Parti présidentiel qui pour les mêmes raisons est déterminé à en découdre avec le Chef du Gouvernement, l’issue honorable pour tous réside dans la seule démission du Premier Ministre malien.

le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga

La fronde populaire contre le Premier ministre met indubitablement le Président de la République dans en embarras indicible. Écartelé entre sa loyauté envers son PM et une exigence populaire de se défaire de son chef du Gouvernement, et la légalité constitutionnelle, le Président IBK est désormais libre  face à un choix cornélien. En effet, le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga a présenté  le jeudi 18 avril 2019, sa démission au chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keïta, qui l’a acceptée, selon un communiqué de la présidence.

La démission de M. Maïga, en poste depuis près de 16 mois, intervient à quelques heures de l’examen par l’Assemblée nationale d’une motion de censure du gouvernement déposée mercredi par des députés de l’opposition mais aussi de la majorité.

Il a présenté sa démission ainsi que celle de ses ministres, selon le texte. M. Keïta « a accepté la démission du Premier ministre et celle du gouvernement, et l’a remercié pour sa loyauté et son sens élevé du devoir », a précisé la présidence.

« Un Premier ministre sera nommé très prochainement et un nouveau gouvernement sera mis en place, après consultation de toutes les forces politiques de la majorité et de l’opposition », selon le communiqué.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *