Accueil » Société » 8-Mars 2017: le personnel féminin de la gendarmerie témoigne sa solidarité à deux Centres avec un don d’une valeur d’environ 1 million de F CFA

8-Mars 2017: le personnel féminin de la gendarmerie témoigne sa solidarité à deux Centres avec un don d’une valeur d’environ 1 million de F CFA

A l’occasion de la commémoration de la Journée internationale de la femme, le 8 mars, le personnel féminin de la gendarmerie est allé témoigner sa solidarité à deux centres que sont l’association «Réveillez-vous bons citoyens» à Nonsin et le centre de Solidarité des femmes de Paspanga.

Les femmes exclues pour allégation de sorcellerie
Les femmes exclues pour allégation de sorcellerie
Les enfants souffrants d'handicap sont pris en charge par le centre Réveillez-vous bons citoyens
Les enfants souffrants de handicap sont pris en charge par le Centre Réveillez-vous bons citoyens

Chaque 8 mars, le monde entier célèbre la Journée internationale de la femme. Au Burkina Faso, il n’est pas rare de voir plusieurs associations féminines commémorer cette journée à travers des activités festives telles les Djandjoba, les kermess… Contrairement à ces associations, les femmes gendarmes ont décidé de commémorer cette journée dédiée à l’autre moitié du ciel en venant au secours de deux centres de personnes vivant avec un handicap et en situation d’expulsion. «Cela fait 4 ans que nous, personnel féminin de la gendarmerie menons des activités pareilles. Aujourd’hui 8-mars, nous avons choisi le centre Réveillez-vous bons citoyens et le centre de Solidarité des femmes de Paspanga pour témoigner notre soutien, notre solidarité parce qu’en tant que femmes et mères, nous pensons que c’est nécessaire que nous venions les accompagner dans leur vie quotidienne», a déclaré la représentante du personnel féminin de la gendarmerie, le maréchal des logis chef, Sylvie Guigma.
Les femmes gendarmes, a-t-elle indiqué, ont choisi le centre de Solidarité des femmes de Paspanga pour se raccorder avec le thème du 8-mars qui parle d’exclusion sociale. «Ces femmes sont victimes d’exclusion et nous avons pensé à elles en ce jour», a-t-elle confié. Concernant le centre «Réveillez-vous bons citoyens», le maréchal des logis chef a expliqué qu’en tant que mères, elles ont été touchées par la situation des enfants handicapées. «Personne n’est épargnée aujourd’hui de handicap. Aujourd’hui c’est eux, demain ça peut être nous», a-t-elle soutenu.

Pour Minoungou Ousseini, ce n’est pas la quantité d’apport qui compte, c’est l’acte
Pour Minoungou Ousseini, ce n’est pas la quantité d’apport qui compte, c’est l’acte
Une vue du don fait au centre de solidarité des femmes
Une vue du don fait au Centre de Solidarité des femmes

Une démarche qui a surpris le président de l’association «Réveillez-vous bons citoyens», Minoungou Ousseini, qui pensait que les gendarmes étaient insensibles.  En priorisant le soutien aux démunis au moment où «tout le monde se plaint de manque de moyens», M. Minoungou a noté que les femmes gendarmes ont prouvé aux yeux du monde, qu’elles sont un modèle. «Femmes gendarmes, en aidant ces enfants qui affrontent la vie sans armes, soyez sûres que la cible a été atteinte en plein cœur», a-t-il assuré. Après 10 ans d’existence, M. Minoungou a révélé que c’est la première fois que son association bénéficie de ce genre de soutien. «Auparavant nous étions soutenus par une ONG espagnol, mais actuellement avec les crises en Europe, les soutiens sont devenus moindres», a-t-il confié.

D’une valeur de 500 000 F CFA, ce don composé de béquilles, de tables métalliques, de savons…, et d’une enveloppe de 50 000 francs CfA va contribuer selon M. Minoungou à améliorer le quotidien des enfants. Saisissant cette occasion, il a lancé un appel aux bonnes volontés à soutenir ces enfants car dit-il, faute de moyens, «nous sommes obligés de refouler certains enfants».

Photo de famille du personnel féminin de la gendarmerie
Photo de famille du personnel féminin de la gendarmerie

Le centre de Solidarité des femmes de Paspanga qui a reçu des sacs de maïs, de riz, d’huile…, d’une valeur de 500 000 francs CFA a souhaité par la voix de sa représentante, Hélène Yerbanga, que le Tout-Puissant assiste les donateurs dans ce qu’ils vont entreprendre. «Vous vous êtes souvenus de vos grands-mères, vos mères que nous sommes en ce jour 8-mars, Dieu vous le revaudra».

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *