Accueil » Société » 8-Mars 2018 à Bobo: sous le signe de la lutte contre le terrorisme

8-Mars 2018 à Bobo: sous le signe de la lutte contre le terrorisme

Toutes en blanc, elles veulent la paix au Burkina Faso

Dans le cadre de la commémoration de la de la journée internationale de la femme, le collectif des femmes de Bobo-Dioulasso a initié une série d’activités du 9 au 10 mars 2018. La principale activité a été une marche contre le terrorisme.

Si à l’accoutumée la journée du 8-Mars est célébrée dans une ambiance festive au Burkina Faso, cette année 2018, celle-ci a été commémorée de façon sobre et ce, au regard des évènements du 2 mars dernier à Ouagadougou.

Elles avaient à leur côté des opérateurs économiques et des autorités locales

C’est ainsi que le collectif des femmes de Bobo-Dioulasso, dans le cadre de la commémoration de cette journée, a décidé de mener un certain nombre d’activités dont la principale a été une marche dite, «marche blanche» contre le terrorisme.

Adja Fatoumata Ouattara/Sanon, ministre de l’Economie numérique et des Postes dit être venue soutenir ses sœurs dans leur élan

C’est par le nettoyage du Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Farakan dans la matinée du 9 mars que les femmes ont débuté leurs activités. Dans l’après-midi de cette même journée, elles se sont retrouvées à la place des martyrs pour la marche qui selon ses initiatrices, vise à demander une prière pour les victimes des attaques terroristes du 02 mars dernier, mais aussi pour la paix au Faso. Et c’est sous le hall de la grande mosquée de Dioulassoba que s’est tenue cette prière de bénédiction marquée essentiellement par une séance de prière et de lecture de coran devant un parterre de femme.

A l’issue de la séance de prière et de bénédiction, la présidente du collectif des femmes de la commune de Bobo-Dioulasso, Adja Naba Diané/Kambiré, s’est réjouie de la bonne tenue de l’activité qui selon elle, est symbolique et pleine de sens. «Nous avons organisé cette activité pour demander au bon Dieu le repos paisible des dignes fils de la Nation tombés les armes à la main la semaine dernière. Aussi, cette prière est dite à l’endroit des blessés pour un prompt rétablissement et surtout pour la consolidation de la paix dans notre pays. Que les terroristes soient boutés hors du pays. Tels sont nos souhaits. Nous avons bon espoir que le terrorisme sera vaincu avec l’implication des femmes dans la gouvernance car ce que femme veut, Dieu veut», a-t-elle signifié.

Adja Naba Diané/Kambiré, présidente du collectif des femmes de Bobo

Le samedi 10 mars, les activités ont continué. Dans la matinée, le collectif a initié à l’endroit des femmes un dépistage gratuit du cancer du col de l’utérus, au CSPS de Farakan suivi de la remise de matériels d’hygiène sanitaire, comme que de l’eau de javel à cette formation sanitaire. Dans l’après-midi, c’est par un panel qui a traité du thème de la journée au Burkina Faso que les femmes se sont réunies à la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso. Des communications sur des sous-thèmes comme «participation de la femme au développement de la commune de Bobo-Dioulasso: défis et perspectives» et «Rôle de la femme dans la consolidation de la paix au Burkina», ont été faites.

Les femmes avaient à leur côté Lassiné Diawara comme parrain, Adja Fatoumata Ouattara/Sanon, ministre de l’Economie numérique et des Postes et des autorités locales.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *