Accueil » Société » 8 mars dans la province du Nahouri: c’est la commune de Tiébélé qui a accueilli la célébration

8 mars dans la province du Nahouri: c’est la commune de Tiébélé qui a accueilli la célébration

Comme toutes les provinces du Burkina Faso, celle du Nahouri a aussi célébré la femme dans toutes ses dimensions. Cette fête dédiée à  la femme a été parrainée par monsieur Antoine Atiou gouverneur des hauts bassins et de Robert Sia PDG de Eau Idéale. Plusieurs autorités provinciales, départementales ainsi que les deux députés de la province ont honoré l’autre moitié du ciel par leurs présences.

Le défilé des femmes

Prévue pour démarrer à 10 h,  c’est  finalement autour de 11 h que la fête a effectivement commencé .Premier à intervenir le député maire de la commune de Tiébélé monsieur  Joël  Aoué .

Après une minute de silence en la mémoire de nos illustres filles et fils tombés les armes à la main, il a déclaré que la commune est honorée pour cette célébration. Pour lui les préoccupations  des femmes sont nombreuses et ce thème < contribution de la femme à l’édification d’un Burkina Faso de sécurité de paix et de cohésion sociale  > au-delà de son caractère festif est un moment de réflexion pour que la femme contribue à la sécurisation du pays car elle est la plus grande victime. Selon le député maire le nombre des femmes est un avantage  et une place de choix  leur doit être accordée. Il a terminé par dire la disponibilité du conseil municipal à les accompagner.

La coordinatrice provinciale des femmes

La coordonnatrice provinciale des femmes madame Simone BILGO après un remerciement aux soutiens a lancé un appel  aux dirigeants  afin que les femmes puissent occuper les places qu’elles méritent car elles regorgent de nombreuses valeurs.

Pour elle aucun homme ne peut se vanter sans avoir une femme derrière lui. Elle a terminé en suggérant aux femmes de se battre pour avoir les meilleures places. Quant au  représentant du parrain monsieur Basile BABEPOUA il a fustigé les responsables politiques pour leur comportement hypocrite à l’endroit des femmes. Aucune volonté politique n’existe en faveur véritablement de la femme et il a  demandé aux femmes de se battre pour conquérir le pouvoir.

une vue des autorités coutumières mobilisées pour la circonstance

Monsieur le haut-commissaire de la province du Nahouri Sam Joseph OUEDRAOGO  dit que cette fête est une occasion de faire le bilan des actions au profit et les inviter à plus de responsabilité. Les attaques ébranlent notre pays avec 188 victimes l’année dernière et 69 cette année ce qui perturbe  les activités socio-économiques  a-t-il dit.

Les femmes au regard de leur nombre peuvent contribuer à  résoudre efficacement ce problème surtout au niveau du recrutement de leurs enfants a déclaré monsieur Joseph OUEDRAOGO. Un défilé de  groupements des  femmes a mis un terme à cette fête.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *