Accueil » Politique » 8ème édition des universités d’été, 2019: une édition riche en recommandation des jeunes libéraux de l’ADF/RDA

8ème édition des universités d’été, 2019: une édition riche en recommandation des jeunes libéraux de l’ADF/RDA

Les jeunes libéraux de l’ADF/RDA ont officiellement clôturé la huitième édition des universités d’été  2019, de son parti, le samedi 21 septembre 2019, dans la salle des conférences du comptoir burkinabè des chargeurs(CBC) à Ouagadougou.

Le président du bureau national des jeunes éléphants (micro) Thomas Tiama : « Nous devons conduire notre candidat en 2020 occuper le fauteuil de KOSSYAM

Cela fait plus de 7 ans que Me Noël Ouédraogo président de l’ADF/RDA initiait ce cadre de formation et réflexion par excellence, nommé « université d’été » au profit de sa jeunesse. Débuté le 20 septembre 2019, cette  8ème édition des universités d’été qui a connu son épilogue, le samedi 21 septembre au CBC à Ouagadougou, marque selon les acteurs,  la relance des activités para jeunesse du parti depuis les bouleversements politiques  de 2014. Et selon le président du Rassemblement national des jeunes libéraux de l’ADF/RDA, Thomas Tiama,  ces échanges ont porté sur le thème : « Le Burkina Faso face aux défis de la préservation de sa cohésion et son intégrité territoriale » a été l’occasion pour ces jeunes de murir les réflexions au tour du terrorisme, sécurité bref des pensés en lien avec le thème central. «  C’est d’ailleurs ce qui a valu les motions des recommandations faite par nous jeunes libéraux de l’ADF/RDA au vu de trouver des solutions idoines pouvant contribuer à la résolution de ces maux auxquels soufre actuellement notre pays», a joint M. Tiama.

Une vue des militants à la clôture du 8ème, universités d’été 2019.

Les quelles recommandations ont-ils entre autres souhaité, le renforcement du dispositif sécuritaire suivit d’une dotation conséquente des FDS burkinabè au vu du contexte actuel, le renforcement des dotations dans les zones d’accueil aux déplacés interne, la création d’un centre d’éveil politique au profit de la jeunesse burkinabè etc. Ces recommandations, le président du parti de l’éléphant, Me Gilbert Noël Ouédraogo promet les soumettre aux décideurs nationaux pour examinassions. « J’émets le souhait que les conclusions de nos travaux aient échos favorable auprès des décideurs. Dans ce contexte socio-politique et sécuritaire difficile que travers notre pays, j’exhorte chacun et chacune que nous continuons à semer autour de nous les graines de paix… », S’est-il adressé à ses jeunes militants. Egalement cette rencontre a servi de cadre pour Me Gilbert Noël Ouédraogo, d’installer le président des jeunes libéraux national et celui du bureau de rassemblement du Kadiogo. Comme quoi, fois de rappelé à ces militants de leur mission qui pour lui, devait  l’escorter  au palais présidentiel de KOSSYAM au lendemain des échéances électorales de 2020. Cet appel semble bien entendu par les jeunes libéraux. « Nous devons conduire notre candidat en 2020 occuper le fauteuil de KOSSYAM », ont-il scandé par la voix de leur guide national.

Omar Idogo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *