Accueil » Nè Wendé » Les à-côtés de la cérémonie de collecte de dons pour le Mémorial Thom Sank

Les à-côtés de la cérémonie de collecte de dons pour le Mémorial Thom Sank

C’est pratiquement au pas de course que le président du Faso, Roch Kaboré, est allé mettre l’enveloppe contenant sa souscription à la réalisation du Mémorial Thomas Sankara. Tout le stade a retenu son souffle, pensant que le maître de cérémonie allait dire le contenu de l’enveloppe présidentielle, mais que nenni! Nè Wendé!

Après le PF et son hôte Rawlings ont suivi le 1er ministre, le ministre d’Etat et les autres membres du gouvernement, le CFOP, le Haut-représentant du PF et tutti quanti. Moi j’ai essayé avec des yeux de lynx de percer le contenu des enveloppes, mais impossible, elles étaient opaques. Pour une fois, j’aurais dû faire accompagner par mon pote Mounafica. Nè Wendé!

Mais je me pose des questions que certainement beaucoup d’autres personnes se posent. Combien Roch a mis dans la cagnotte? A-t-il sorti l’argent de sa poche, lui et les autres membres du gouvernement? Ou bien c’est de l’argent des caisses noires? Ou encore donné par les DAAF des ministères? Nè Wendé!

La question reste posée. Et le flou entretenu tout autour n’est pas sankarariste. Comme ils ont dit que la cagnotte allait être gérée dans la transparence, j’ai pensé que le scénario allait être comme ce que Thomas Sankara aurait fait s’il devait participer à une telle cérémonie de levée de fonds. Et comment allait faire Thom Sank? Il allait se lever, taper un 100 mètres plats, soutenant son colt à crosse d’ivoire pour qu’il ne tombe pas et une fois devant la caisse de réception des souscriptions, il allait déclarer: «Chers camarades, en tant que président du Faso, je donne 3 mois de salaire comme contribution…» Nè Wendé!

La foule allait applaudir. Cette façon a l’avantage d’être claire. C’est son argent et tout le monde savait combien il touchait en tant que PF. Les ministres pouvaient décider de donner un mois de salaire. Là aussi, c’est l’argent de leur poche. Ce qui est différent de la manière choisie pour la levée de fonds du mémorial. Nè Wendé!

Après les souscriptions, on va sortir nous annoncer un montant. C’est comme le crapaud qui sort de l’eau pour dire que le crocodile a les yeux rouges. Nous, on n’était pas là-bas. Nè Wendé!

Le sympathisant sankariste étudiant, élève, commerçant, agriculteur, fonctionnaire, artiste qui décide de donner sa contribution, l’argent provient directement de sa poche, c’est clair, franc et révolutionnaire. Nè Wendé!

Quand JJ Rawlings est monté sur le podium, ah cela a réveillé de bons souvenirs de la période révolutionnaire à la place de la Révolution. Les anciens ont revu les 2 capitaines JJ Rawlings et Thom Sank… Nè Wendé!

Le capitaine Rawlings a demandé aux populations de contrôler les dirigeants, comment peut-on le faire s’il y a un flou sur la contribution des mêmes autorités? Nous n’allons pas dire comme au temps du CNR, «no way for kalabule» mais on est en droit de penser que le scenario a été mal conçu pour le président Roch Kaboré.

Ses communicants auraient pu tirer les marrons du feu en concevant un déroulé révolutionnaire, sankariste… Mais hélas, mille fois hélas, ils n’ont pas consulté moi Né Wendé et Mounafica. Nè Wendé!

Un commentaire

  1. Humm ! N’est-ce pas du domaine du rêve de nos jours ? C’est bien dommage.

    Autrement dit, c’est ce qui devait être fait.

    A défaut d’avoir bien commencer, je propose au comité d’organisation de s’engager à publier sur un site qui sera communiqué au public, la liste de tous ceux qui vont contribuer avec leur montant en face pour plus de transparence.

    Nous attendons de voir. Malheureusement, beaucoup d’événements nous ont amenés à douter de tout le monde, même de ceux-là dont en principe on aurait pas dû douter. Encore dommage n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *