Accueil » Défense-Sécurité » Académie militaire Georges Namoano de Pô: 60 sous-lieutenants sont prêts pour le commandement

Académie militaire Georges Namoano de Pô: 60 sous-lieutenants sont prêts pour le commandement

Le samedi 3 août 2019, la prestigieuse école militaire, l’Académie militaire Georges NAMOANO (AMGN), a mis à la disposition des armées de 12 pays africains 60 officiers aptes au commandement. La cérémonie de sortie de promotion, dix-huitième du genre a été présidée par le chef suprême des armées, Roch Marc Christian KABORE, président du Faso. La sortie a été parrainée par le général de  division Nabéré Honoré TRAORE, conseiller spécial du président du Faso. Elle a connu la présence de toute la hiérarchie militaire, de quelques membres du gouvernement, des autorités régionales, provinciales, communales, des notabilités coutumières de Pô  et des villages environnants.

Les sous-lieutenants recevant leurs épaulettes des mains des autorités

Il est 17h59 lorsque le président du Faso foulait le sol de l’Académie Georges NAMOANO. Après une revue des troupes, place au cérémonial. Tout d’abord, le délégué des élèves-officiers, Stéphane Abdoul Kader SOME, a pris la parole au nom de ses camarades pour remercier le  président du Faso et le ministre de la Défense pour l’attention accordée à leur formation et d’ajouter que ce soir du 3 août  est particulier pour eux.

Arrivés septembre 2017, ils sont passés par une phase d’adaptation de 45 jours qui leur a permis de s’habituer au métier de militaire et de forger leur caractère. Cette phase d’initiation  est appelée « buur » a-t-il déclaré. Pour lui, de nombreux modules leur ont été dispensés pour leur permettre d’être aptes au métier d’officier et de relever les multiples défis qui les attendent sur le terrain à savoir l’exemplarité, le savoir commander, l’instruction et l’éducation des hommes sous leur coupe.

Quant au  commandant de l’AMGN, le lieutenant-colonel Yves Didier BAMOUNI, il a relevé dans son  intervention que la promotion est apte pour le métier mais l’exhorte à continuer la formation. Il a, par ailleurs,  dit sa fierté d’accueillir toutes ces personnalités dans ce temple de savoir  qu’est l’AMGN . Il a terminé en recommandant aux jeunes officiers de développer la loyauté à l’endroit de la hiérarchie et l’intégrité vis-à-vis du pays.

Le Chef d’état-major général des armées, le général Moïse MINOUNGOU, a dit sa légitime fierté du travail de ces officiers car le meilleur a eu une moyenne de 16/20 et le plus faible 11, soit une moyenne générale de 14/20. Celui-ci a félicité les sous-lieutenants et le personnel de l’AMGN.

Le président du Faso remet l’épaulette du major

Il leur a dit d’être de bons chefs en étant des exemples, dignes de leur rang et justes vis-à-vis des hommes qu’ils commanderont. Cette promotion, baptisée par le président du Faso « Combativité », est forte de 60 sous-officiers de 12 pays avec 3 personnel féminin dans leurs rangs.

La remise d’épaulettes, la transmission du flambeau, l’hymne de la promotion, le défilé et les feux d’artifice ont mis fin à cette première étape. Le chef de l’Etat a félicité les jeunes sous-lieutenants en leur demandant d’être à la hauteur de leur mission dans ce contexte marqué par le terrorisme grandissant.

Au pied-à-terre du président, le parrain, le général  Honoré  TRAORE, a traduit toute sa gratitude au président et à la promotion pour le choix porté sur lui. A son tour, il leur a prodigué des conseils en demandant d’être toujours impartiaux, justes, exemplaires pour le pays, l’armée et aussi leurs familles. Enfin, il a dit sa disponibilité à leur apporter les conseils à chaque fois que de besoin. La remise des diplômes et une photo de famille ont clôturé cette  cérémonie à 21h54.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *