Accueil » Mounafica » Affaire colonel Barry: des détails sur la tentative de déstabilisation

Affaire colonel Barry: des détails sur la tentative de déstabilisation

Tout d’abord, bonne et heureuse année 2018 à chacun et à tous. Que l’année nouvelle apporte paix, joie et bonheur partagés.

Cette tradition sacrifiée, revenons à nos affaires mounafistiques. Pour les fêtes de fin d’année, j’ai décidé d’aller rester dans la banlieue de Ouagadougou, histoire de toucher du doigt le vécu quotidien des hommes et femmes du pays réel. Là-bas, j’ai rencontré des hommes vrais qui ont posé des questions et des problèmes vrais autour d’une boisson vraie, le dolo, et des mets vrais, le riz au soumbala, le benga, le tô sauce feuilles de baobab avec ces quelques poissons séchés qui relèvent le goût des sauces des uns peu aisés au village. Sinon, la grande majorité se contente des feuilles de baobab bouillies à l’eau salée.

On partageait tranquillement ces repas que voilà un homme de la ville qui arriva, gara sa voiture de luxe et demanda les nouvelles du vieux sage du village. Des jeunes l’ont conduit chez le vieux et après un long moment d’échanges, le vieux l’a raccompagné et m’a demandé de le rejoindre dans sa case.

Quand j’y suis entré, le Vieux avait l’air grave. J’ai pensé qu’il ne se sentait pas. Il m’a rassuré que de ce côté pas de problème, mais qu’il vient juste de recevoir presque le rapport circonstancié sur l’audition du colonel Auguste Barry à propos de ce pourquoi on le soupçonne, c’est-à-dire tentative de déstabilisation du pouvoir.

Chers lecteurs, vous imaginez ma joie comprimée, quand le Vieux m’a dit cela. Dans un soliloque, je me suis dit «ah tiens, je vais faire d’une pierre deux coups: vivre la fête avec les parents et tomber sur un gros coup». Connaissant le Vieux, j’ai tout de suite dit «cette affaire de coup d’Etat en préparation n’est pas vraie, c’est un montage grossier… Le colonel Barry est très intelligent pour tomber dans le même trou que le général Diendéré».

Cela a presqu’effarouché le Vieux qui a dit qu’il pensait la même chose, mais seulement voilà, il y a des éléments qui viennent démontrer que c’est une affaire très sérieuse. Le Vieux soupira un long moment, avant de poursuivre: «C’est à croire que le même génie malveillant qui a tourné autour de Gilbert Diendéré est revenu se coller au colonel Auguste Barry».

Et il lança: «Tu vois, mon neveu, le mode préparatoire visait une mutinerie qui allait déboucher sur un pays ingouvernable. Alors, les yeux allaient se retourner vers le pouvoir, l’accusant d’incapable de gérer le pays. Des gens allaient faire appel à l’armée pour parer au plus pressé car la chienlit allait s’installer».

Mais en quoi tout cela concerne le colonel Auguste Barry, ai-je demandé. Le Vieux a pris sa pipe et, après une bonne bouffée, il m’expliqua que pour le moment il est soupçonné car il y a des indices concordants contre lui. La gendarmerie a pris le relais dans l’affaire de l’ANR, l’Agence nationale de renseignements du colonel François Ouédraogo, qui était sur le coup depuis un bon moment.

Les barbouzes de l’ANR ont infiltré le CEDS, le Centre d’études stratégiques en défense et sécurité, création du colonel Barry, puis ils ont infiltré les différents corps (Police, Gendarmerie, Armée…) et même des OSC. Les grognes à la Police auraient été le déclencheur principal, car il est revenu que c’est de la Police que tout allait partir.

Beaucoup de gens voient que c’est Simon que ces hommes n’aiment pas, or derrière tout cela, c’était pour créer une situation de chaos et si tout marchait, même la tête de Simon ne pourrait plus sauver le pouvoir. Comme cela l’a été avec Blaise, quand il a décidé de retirer son projet de modification.

Pour le Vieux, l’affaire était au stade des prémices mais doit-on attendre que cela se réalise avant d’intervenir? Non, a-t-il poursuivi. Dans les jours à venir, des noms insoupçonnés vont sortir, a conclu le Vieux.

Mounafica, tout œil tout ouïe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *