Accueil » Coopération-Diplomatie » Affaire manifestation contre la Représentation diplomatique et consulaire du Burkina Faso en Côte d’Ivoire

Affaire manifestation contre la Représentation diplomatique et consulaire du Burkina Faso en Côte d’Ivoire

Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Mahamadou Zongo Ambassadeur du Burkina Faso en Côte d’Ivoire (ph autre presse)

Communiqué de la Représentation diplomatique et consulaire

 

(Abidjan, le 26 Mars 2018). Depuis la semaine dernière, un individu du nom de Daouda Kaboré, se proclamant président tantôt de «L’Association  des Sans voix», tantôt de l’ONG des «sans Voix» a conçu et réalisé une vidéo qu’il a mise sur les réseaux sociaux et qui alimente les causeries en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso.

Dans cette vidéo d’une prétendue manifestation, l’intéressé profère des menaces et tient des propos mensongers, diffamatoires et injurieux, à l’endroit de l’Ambassade, des Consulats du Burkina Faso en Côte d’Ivoire, des diplomates burkinabè y travaillant et plus particulièrement de S.E.M. Mahamadou ZONGO, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Burkina Faso près la République de Côte d’Ivoire.

La Représentation du Burkina Faso en Côte d’Ivoire tient à informer l’opinion publique que contrairement à ce qui ressort de la vidéo en question, à la date du jeudi 15 mars 2018, aucune manifestation publique de contestation contre la Représentation diplomatique du Burkina Faso en Côte d’Ivoire n’a été légalement organisée à Abidjan et portée à sa connaissance.

Après avoir appris l’existence de cette vidéo et de la surprenante information y contenue, l’Ambassade a initié des vérifications sur la réalité de la manifestation et a découvert qu’en réalité, la vidéo a été réalisée au moyen de manipulation et du détournement d’images de personnes qui se rendaient à un mariage au District Autonome d’Abidjan et que le sieur Daouda KABORE a malicieusement présenté comme étant une «marche sit-in» contre l’Ambassadeur du Burkina.

Par ailleurs, SEM Mahamadou ZONGO dément formellement les accusations fallacieuses portées contre lui et met au défi l’auteur desdites accusations de produire les preuves d’un quelconque manquement de l’Ambassadeur à l’éthique ou aux obligations que lui imposent ses charges. Le cas échéant, il invite le sieur Daouda Kaboré à saisir les autorités burkinabè compétentes (Autorité Supérieure de Contrôle de l’Etat, Justice, Ministère de tutelle, etc…).

L’Ambassadeur invite ses compatriotes vivant en République de Côte d’Ivoire à faire preuve de responsabilité et de discernement en se démarquant de tels agissements qui au-delà de la personne de l’Ambassadeur ternissent l’image de notre pays. Il les exhorte à toujours privilégier la vérité et le recours aux cadres légaux pour dénoncer les éventuels manquements qu’ils viendraient à constater.

 

La Représentation diplomatique et consulaire du Burkina

en Côte d’Ivoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *