Accueil » Ca se passe à l'assemblée » Alassane Bala Sakandé à Sya : la richesse des symbolismes

Alassane Bala Sakandé à Sya : la richesse des symbolismes

Séjour de 72 heures du président de l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé dans la ville de Bobo–Dioulasso. A la tête d’une délégation forte d’une quinzaine de députés issus des différents groupes parlementaires de la majorité tout comme de l’opposition, le président de l’Assemblée a effectué sa toute première visite officielle dans la ville de Sya du 15 au 17 décembre 2017. Rencontres avec les notabilités coutumières et religieuses de cette ville, visite d’infrastructures sociales et caritatives pour enfants, entretiens avec les forces vives de cette cité, immersion au centre des œuvres universitaires à Bobo et soutien à des activités sportives étaient au programme de ce déplacement.

Le président Sakandé dans un car de transport interurbain (ph Assemblée nationale)

Des activités à fortes valeurs symboliques étaient au cœur de cette première visite officielle du président Alassane Bala Sakandé dans la cité de Sya. Pour preuve, c’est à bord d’un car de transport en commun de la place que le chef du parlement burkinabè et les autres membres de la délégation parlementaire ont fait le trajet Ouaga–Bobo et c’est également à bord de minibus que les députés se sont déplacés à l’intérieur de la ville de Bobo. Comme pour explorer des pistes de solutions qui puissent permettre à l’administration publique d’être efficace et efficiente et moins budgétivore.

Alassane Bala Sakandé s’est, dès son arrivée, joint à la communauté musulmane de Bobo, pour la grande prière du vendredi à la mosquée de Dioulassoba. Prière et bénédictions pour la paix et la concorde au Burkina Faso, a imploré cette grande assemblée de fidèles sous la direction de l’imam. A la fin de la prière dans l’enceinte de l’historique mosquée de Dioulassoba en pleine réhabilitation, le président Sakandé a annoncé une contribution de son institution à hauteur de cinq millions de FCFA pour les travaux en cours.

Pour cette première journée de la visite étaient essentiellement au menu des visites de courtoisie aux autorités religieuses et coutumières et c’est par la communauté musulmane, que la série de rencontre a été entamée sitôt la prière terminée. C’est pratiquement au pas de course que la délégation parlementaire accompagnée par les autorités administratives et locales s’est rendue au siège de la Fédération des églises et missions évangélique (FEME), chez le chef de canton de Bobo–Dioulasso, chez le chef de Dagasso, chez le chef des Dioula, chez le chef peulh pour s’achever à l’archevêché de Bobo. Partout, le message de Alassane Bala Sakandé a été le même: un appel à l’union des fils et filles du Burkina pour construire notre pays. Prier et œuvrer pour qu’il y ait la paix et l’entente au Faso. S’impliquer pour lutter résolument contre l’incivisme, la défiance de l’autorité de l’Etat et les revendications intempestives qui compromettent le développement de ce pays qui nous est tous cher.

A la mosquée de Dioulossoba pour la grande prière du vendredi (ph Assemblée nationale)

Le deuxième jour du séjour bobolais du président de l’Assemblée a été meublé par des activités riches et variées. La visite de structures d’accueil et de soin pour enfants en situation de détresse, une rencontre avec les forces vives de la ville de Bobo, une immersion dans un centre universitaire et le soutien à des activités sportives.

Ainsi la première partie de la matinée a été consacrée à la visite du Centre de récupération et d’éducation nutritionnelle (CREN) du Centre hospitalier universitaire Sourou Sanon, du Centre d’accueil des enfants en détresse «Le nid» et de SOS village d’enfants. Dans ses différentes structures, le message porté par le président Alassane Bala Sakandé a été le même: féliciter et encourager ceux qui y travaillent, apporter soutien et réconfort à ses êtres fragiles. Devant l’émotion et face à ses enfants qui n’ont pas les mêmes conditions de vie que leurs camarades en famille, le président Sakandé a dit céder désormais la moitié de son salaire de base aux différents orphelinats à qui, il a demandé de s’organiser pour voir comment se repartir cette somme. Et ce n’est pas tout. A chacune des structures visitées, le président de l’Assemblée a au nom de son institution, remis la somme de un million de FCFA pour permettre à ses pensionnaires ne serait – ce que de fêter dignement Noël.

Lors des différentes visites (ph Assemblée nationale)

A la maison de la Culture, c’est une salle archi-comble qui a accueilli, le chef du parlement burkinabè et sa délégation. Face aux militants et aux militantes des partis de la majorité présidentielle, Bala Alassane Sakandé, a pris la parole après l’intervention du maire de la ville de Bobo-Dioulasso et avant celle du coordonnateur de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP). Dans son adresse le chef du parlement burkinabè a d’abord salué la mobilisation des femmes. Il a ensuite articulé son intervention sur quatre points, à savoir : la solidarité, la cohésion et l’unité pour faire face aux différents défis notamment sécuritaire qui se posent à notre pays ; il a demandé au acteurs sociaux d’observer une trêve sociale pour permettre au gouvernement de travailler ; il a invité les uns et les autres à soutenir les forces de défense et de sécurité qui risque quotidiennement leur vie pour nous protéger; il appelle également les citoyens à changer leur perception du député.

Plus qu’une simple visite, c’est une immersion au cœur de la vie estudiantine que le président de l’Assemblée a eu avec ce passage au centre national des œuvres universitaire de belle – ville à la périphérie de Bobo–Dioulasso. Le caractère inopiné de la visite à l’heure où le RU est ouvert pour partager le repas avec les étudiants a permis à la délégation de toucher du doigt leurs conditions de vie. Visite des chambres et entretiens avec les délégués des étudiants en présence des premier responsables de l’université et du ministre en charge de l’enseignement supérieur a fini par convaincre le président Alassane Bala Sakandé de la nécessité de faire quelque chose pour améliorer les conditions de vie des étudiants. En retour, ses derniers doivent savoir raison gardée et ne pas promouvoir l’intolérance et la violence dans ce temple du savoir. Il faut revendiquer dans la légalité et dans l’ordre a dit Bala Sakandé.

C’est par la finale de la coupe inter-services du gouverneur des Hauts–Bassins, placée sous la présidence du président de l’Assemblée nationale, que le séjour du président Sakandé a pris fin. Le match a opposé la Gendarmerie à la Police et c’est cette dernière qui a triomphé sur le score d’un but à zéro.

Communication Assemblée nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *