Accueil » Société » Appel à contribution pour le retrait des enfants en situation de rue: la ministre Laurence Marshall/Ilboudo déterminée à réussir le pari

Appel à contribution pour le retrait des enfants en situation de rue: la ministre Laurence Marshall/Ilboudo déterminée à réussir le pari

En 2016, selon les chiffres communiqués par Mme Laurence Marshall/Ilboudo ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la famille, 9 313 enfants et jeunes vivaient en situation de rue dont 18,8% de filles et 81,1% de garçons. Fort de ce constat et conformément au programme présidentiel, «il était impérieux de réagir», précise Mme la ministre. C’est ainsi que l’opération de retrait des enfants vivant en situation de rue a débuté le 10 août dernier. Face à la presse ce 23 août 2018 dans la salle de conférences du ministère des Affaires étrangères à Ouagadougou, madame la ministre a porté à la connaissance de l’opinion publique la mise en place d’un mécanisme de participation financière des citoyens à l’opération de retraits des enfants vivant en situation de rue.

Le présidium lors de la conférence de presse

C’est une véritable expression de satisfecit que madame la ministre a laissé entrevoir vis-à-vis de l’appréciation positive que la population fait de l’opération dite de retrait des enfants de rue: «Je suis heureuse de constater avec vous que cette opération rencontre l’assentiment de la population». Pour cela, elle a affirmé que pour mieux marquer l’élan de solidarité «mon département, conformément aux souhaits des citoyens qui désirent laisser parler leur cœur, a pris l’initiative de mettre en place un mécanisme de participation financière des citoyens à l’opération». A cet effet, des comptes ont été ouverts et mis à la disposition de tous ceux ou celles qui voudront contribuer. Il s’agit du compte Airtel Money ouvert au numéro 64-07-76-24, du compte Mobicash ouvert au numéro 62-29-97-77, du compte Trésor numéro 443 360 000 001 et du compte BICIA-B 090 530 604 1600-114.

Madame la ministre avec sa contribution volontaire, un chèque Trésor d’une valeur de 500 000 F CFA

Déjà, pour montrer l’exemple, séance tenante, madame la ministre a présenté un chèque Trésor de 500 000 F CFA qu’elle dit avoir retranché de son salaire et mis à la disposition de l’opération. Ainsi, la ministre dit compter sur la population non seulement sur le volet financier, mais aussi au niveau de l’apport social pour soutenir ces enfants par des conseils ou par tout autre aide pouvant concourir à leur réinsertion sociale.

Par ailleurs, Laurence Marshall/Ilboudo affirme que son ministère ne fait pas cavalier seul dans cette lutte. Elle dit avoir le soutien des plus hautes autorités de ce pays avec à sa tête le président du Faso qui avait d’ailleurs déjà inscrit la situation des enfants vivant en situation de rue dans son programme présidentiel. En plus de ces soutiens, madame la ministre a confié travailler de concert avec 16 ONG qui ont une certaine expérience dans le domaine mais aussi avec des volontaires du ministère vu que c’est un travail supplémentaire.

Les journalistes présents à la conférence de presse

En rappel, pour l’exécution de l’opération, un budget de près de 300 millions de francs CFA est prévu, mais à l’heure actuelle 186 millions de francs CFA sont déjà décaissés. Aussi pour ces 10 jours d’opération 140 millions de F CFA ont déjà été dépensés.

Cependant, madame la ministre a, avec fermeté, répliqué aux personnes qui ne croient pas à la réussite de cette opération: «Aussi longtemps que je resterai a la tête de ce département, je me battrai pour que cette opération soit une réussite. Pour les syndicalistes qui prédisent l’échec de l’opération, c’est parce que leurs enfants ne se trouvent pas en situation de rue sinon même avec un budget de 10 francs CFA, ils sortiront pour trouver une solution». Des propos en réponse à la sortie médiatique du syndicat des travailleurs de l’Action sociale qui, faut-il le rappeler, portait un regard critique sur le caractère non professionnel du processus, à savoir le procédé utilisé pour le retrait de ces enfants en situation de rue.

Hamadou Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *