Accueil » Nè Wendé » Comment appelle-t-on un citoyen qui ne respecte pas la loi?

Comment appelle-t-on un citoyen qui ne respecte pas la loi?

Samedi dernier, après l’arrestation de Pascal Zaïda et de ses camarades, Mounafica m’a appelé pour me donner l’information. Il semblait ne pas être d’accord et nous avons eu le dialogue suivant:

Moi: Comment appelle-t-on un citoyen qui ne respecte pas la loi?

Mounafica: Un hors-la-loi!

Moi: Que fait-on d’un hors-la-loi?

Mounafica: On lui applique la loi.

Moi: C’est donc ce qui arrive à Zaïda. Nè Wendé!

En cette période post-insurrectionnelle surtout où l’incivisme a porté des galons de maréchal, il faut trouver les moyens de rétablir l’autorité de l’Etat. Et, bêtement, Zaïda s’est livré. Il est donc le cobaye, ou si vous préférez, le mouton du sacrifice. Nè Wendé!

Tout le monde le sait, c’est le laxisme qui a créé l’incivisme qui est devenu une gangrène. Lorsqu’on se permet de défier l’autorité de l’Etat, les circonstances sont aggravantes! Il savait à quoi s’attendre, lorsqu’il a décidé, urbi et orbi, de tenir son meeting. Il a voulu se ‘’victimiser’’, eh bien il l’a eu. Nè Wendé!

Mais d’autre part, je suis en courroux contre ceux qui l’ont arrêté. Nè Wendé!

Les Echos du Faso ont été de ceux qui ont ardemment souhaité qu’on lui donne l’autorisation car il n’aurait pas pu rassembler plus de trois rats. Il faut bien analyser les problèmes avant de prendre les décisions. Nè Wendé!

C’est de la sorte que, petit-à-petit, sous le régime Compaoré, on a semé les germes de l’impunité: on prenait les sanctions à la va-vite, et le pardon venu de chez le Moogho Naaba ‘’réhabilitait’’ les fautifs. Zaïda ne mérite pas cette publicité qu’on lui offre. Nè Wendé!

Maintenant qu’il est au fond de sa cellule et son regard larmoyant fait pitié, que faire? Le libérer? Il va falloir à ce moment libérer tous ceux qui enfreindront la loi et qui seront mis au gnouf. Nè Wendé!

Laisser Zaïda tenir son meeting était une équation plus facile à résoudre que Zaïda en prison, quand bien même il la mérite. Nè Wendé!

2 commentaires

  1. B. Etienne OUEDRAOGO

    Bonjour

    Tout en vous félicitant pour la qualité de vos articles et l’humour que savez utiliser, je vous prie d’accepter que je suis tout de même gêné par le juron à tout paragraphe que vous employé dans tous vos articles à savoir « Nè Wendé »

    Si vous pouvez changer de style ou d’expression, merci de le faire car vous n’êtes pas sans ignorer que le Nom de Dieu est sacré et bien de spiritualités s’offusquent qu’on l’emploie à tout vent. On ne plaisante pas avec le Nom du Tout-puissant Créateur de l’humanité. En somme, le contexte ne sied vraiment pas.

    Courage et tous mes encouragements pour la qualité de vos informations.

    B. Etienne OUEDRAOGO
    Communicateur

  2. Bonjour,
    Je suis totalement d’accord avec Etienne. vos articles sont vraiment très bien inspirés. votre humour piquant nous ravi; cependant, ce juron met une tâche sur le tableau en heurtant ma sensibilité religieuse (même si cette dernière n’est pas très reluisante). A ce détail près, continuez, c’est du bon boulot!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *