Accueil » Gouvernance - Développement » Arrondissement 11 de Ouaga: le maire dresse le bilan de sa première année de gestion

Arrondissement 11 de Ouaga: le maire dresse le bilan de sa première année de gestion

Le Conseil municipal de l’arrondissement 11 de Ouagadougou a organisé une cérémonie de redevabilité le jeudi 27 juillet 2017. Une cérémonie au cours de laquelle le maire Ibrahim Maré et son équipe ont rendu compte de leur première année de gestion aux citoyens.

C’est un beau monde composé de jeunes, de femmes, de leaders religieux et coutumiers, qui a répondu à l’invitation du Conseil municipal de l’Arrondissement 11.

Le maire Ibrahim Maré souhaitant la bienvenue aux leaders religieux et coutumiers

Dans le bilan publiquement lu, le maire Ibrahim Maré a déclaré qu’en matière de voierie et de places publiques, la mairie est venue en appui à la réalisation de plusieurs travaux. Il s’agit du bitumage des voies d’accès au nouvel hôpital distantes de 3,6 kilomètres, de la réhabilitation de la rocade sud-ouest entre les deux échangeurs, de la construction de 03 salles de classes à Dagnongo dans le secteur 48, de la réalisation de 02 salles de classes au Collège de Tindpasgo et 02 autres en cours. Le Conseil municipal a aussi réhabilité la plate-forme de son siège et des centres existants de Karpala et de Mardi Raaga dans le secteur 46. On note, en plus, la réalisation de 03 Centres de tri et de collecte à Balkuy et à Dagnongo dans le secteur 47, et à Yamtenga.

Le maire tout en remerciant les populations a rendu compte de sa gestion d’une année à la tête de l’arrondissement 11

En matière d’action sociale, l’on retient l’appui aux femmes et aux jeunes. En effet, au cours de sa première année de gestion, la mairie de l’arrondissement a procédé au recensement des personnes sinistrées, victimes des pluies diluviennes des mois de juillet et d’août 2016. La mairie a participé à l’opération de dons de vivres et de matériels de couchage au profit de 115 ménages sinistrés dont 677 personnes affectées. Elle est aussi venue en aide aux personnes démunies en scolarisant 161 élèves du primaire et 65 autres du secondaire. Par ailleurs, 106 ménages, dont 640 personnes, ont bénéficié d’aides de la commune de Ouagadougou. La mairie de l’arrondissement a aussi acquis 04 tonnes de vivres sur ses ressources propres, au profit des personnes défavorisées.

Nombreux étaient les invités qui ont répondu présents

Toujours à l’actif du Conseil municipal, l’on enregistre la résolution de 74 conflits conjugaux et familiaux, ainsi que le traitement de 10 situations de femmes maltraitées et battues, la prise en charge de 20 enfants nécessiteux, l’appui technique pour l’élaboration de 60 micro-projets, l’appui pour l’obtention de micro-crédits (avec COPEC-GALOR) au profit de 300 femmes regroupées dans 20 associations. Entrent également dans ce registre, l’appui à l’accroissement du rendement des activités génératrices de revenus au profit des groupements féminins (10 bénéficiaires), 03 placements de filles dans les ateliers spécialisés, 02 enquêtes sociales pour familles adoptantes, 15 reconnaissances de paternité. Le maire relève par ailleurs l’appui à 150 jeunes avec une formation pour l’accès aux concours directs de la Fonction publique et 981 emplois des jeunes et des femmes dans le cadre des THIMO (291 hommes et 690 femmes).

Durant les 12 mois, la mairie a enregistré 296 interventions en matière de sécurité routière et occupation anarchique, 341 interventions en matière d’appui sécuritaire aux différents services de la mairie, 154 interventions en matière d’amélioration de la qualité du cadre de vie des populations, 66 interventions en matière d’amélioration de la tranquillité publique, et 67 interventions en matière de service de l’ordre de l’arrondissement 11.

En matière de salubrité publique, l’arrondissement a traité 31 cas de jets d’eaux usées et d’insalubrité, 21 cas de vidange de latrines sur les voies publiques et 78 cas d’élevage à domicile. En plus, 94 ménages ont reçu des conseils sur l’entretien des ouvrages sanitaires.

En matière d’Etat civil, la mairie de l’arrondissement a enregistré 10.708 naissances, 255 décès, 244 mariages célébrés et un mariage collectif pour une soixantaine de couples.

Le bilan de la gestion de la mairie a été publiquement lu

Comme actes divers, la mairie a établi 1757 certificats de résidence, 1184 certificats de vie, 342 certificats de non remariage, 174 certificats de non divorce ou de séparation de corps, 27 autorisations parentales, 379 livrets de famille et 02 certificats de vie et de procuration.

Après ce point sur les réalisations, Ibrahim Maré a exposé les difficultés auxquelles l’arrondissement fait face. Ce sont, entre autres, le manque d’autonomie financière en matière d’investissement, les aléas liés au contexte économique national et international, et les aléas politiques.

Enfin, le Conseil municipal a dévoilé ses perspectives dans un futur proche. Il compte assurer la réalisation de 06 kilomètres de voies bitumées dans les secteurs 45 et 51, l’entretien courant de 50 kilomètres de route en terre dans les différents secteurs de l’arrondissement, des travaux d’assainissement de certains quartiers. Le Conseil envisage aussi  la construction de 02 CEG dans le cadre du continuum de 04 classes chacune, le renforcement des ouvrages de franchissement, la scission de la CEB Ouaga 18 en deux CEB, l’organisation de journées de salubrité, l’organisation d’une cérémonie de mariage collectif, l’organisation d’une coupe du maire de l’arrondissement, la poursuite des recrutements dans le cadre des THIMO, et l’appui aux femmes et aux jeunes pour l’obtention de microcrédits. Tout cela sera pris en compte dans l’élaboration du plan de développement de l’arrondissement.

Le Secrétariat national à l’Information et à la Communication de l’UPC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *