Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Arrondissement 5 de Bobo: vers la clôture de toutes les écoles primaires publiques

Arrondissement 5 de Bobo: vers la clôture de toutes les écoles primaires publiques

Le Conseil municipal de l’arrondissement 5 de la Commune de Bobo-Dioulasso a officiellement lancé le projet de clôture de toutes les écoles primaires publiques de son ressort territorial. C’était le mardi 17 octobre 2017.

Les officiels à la cérémonie de lancement du projet de clôture des écoles

Au total, ce sont dix (10) écoles qui sont visées par ce projet qui ambitionne la sécurisation des domaines scolaires afin d’offrir aux acteurs (enseignants et élèves) de meilleures conditions d’études pour les uns et de travail pour les autres.

La pause de la première marquant le lancement du projet

 

En effet, selon les parents d’élèves, il n’est pas rare de voir des vélos, des motos, des charrettes, des animaux et autres qui traversent les domaines scolaires pendant que les élèves y sont. Cette situation qui est la conséquence de l’absence de clôtures au niveau des écoles, constitue selon eux, une source d’insécurité pour non seulement les enfants mais aussi pour le corps enseignant.

 

Pour Christophe Sanon, cette initiative rendre dans le cadre de la mise en œuvre de la politique éducative de l’arrondissement

C’est pour donc faire face à cette situation que le Conseil municipal de l’arrondissement 5 de la Commune de Bobo-Dioulasso a, avec à sa tête le maire Christophe Sanon, initié ce projet. Un projet qui ambitionne la sécurisation des acteurs de l’éducation. Toute chose qui, selon lui, est gage d’une éducation de qualité. «Comment pouvons-nous garantir une éducation de qualité si les acteurs ne sont pas en sécurité», a-t-il interrogé avant de préciser que cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique éducative de l’arrondissement. «L’éducation occupe une place de choix dans notre politique de développement», a-t-il déclaré.

De façon unanime, tous se sont accordés pour louer l’initiative du Conseil municipal qui va non seulement sécuriser les élèves et le corps enseignant, mais aussi protéger les domaines scolaires dans leurs limites initiales. «Avec les clôtures, nous pourrons vaquer librement à nos occupations car nos enfants seront en sécurité», ont salué les parents d’élèves. Ainsi, se sont-ils engagés à accompagner le Conseil municipal dans la mise en œuvre effective de cette initiative.

Le projet étant lancé, le maire dit compter sur la bonne volonté des uns et des autres afin que toutes les dix (10) écoles primaires publiques de l’arrondissement puissent être «progressivement» clôturées et ce, en fonction des moyens disponibles.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *