Accueil » Gouvernance - Développement » Arrondissement 7 de Bobo: le maire s’imprègne des conditions de travail de ses agents

Arrondissement 7 de Bobo: le maire s’imprègne des conditions de travail de ses agents

Le vendredi 28 juillet 2017, le maire de l’arrondissement 7 de la commune de Bobo-Dioulasso a échangé avec le personnel de la mairie. Ce face-à-face avec les agents, le maire l’a voulu pour, selon lui, s’imprégner des conditions de travail des agents.

Le Maire Hermann Sirima et….

S’imprégner des conditions de travail des agents et voir dans quelles mesures les améliorer. C’est l’idée qui sous-tend cette rencontre qui vise en plus de vouloir toucher du doigt les conditions de travail des agents, à les encourager pour les efforts qu’ils fournissent au quotidien pour offrir aux usagers des services de qualités et ce, en dépit des conditions «souvent difficiles».

En effet, le maire, selon lui, veut que ses administrés aient des services de qualité. Toute chose qui passe nécessairement par l’amélioration des conditions de travail des agents. C’est dans ce sens qu’il a voulu cette rencontre pour échanger avec ces derniers afin de s’imprégner de leurs conditions de travail. Ainsi, le décryptage de tous les services a permis au maire de s’apercevoir des difficultés que rencontrent les agents dans l’exercice de leurs missions. Essentiellement, ces difficultés se résument à un manque de matériels dans la quasi-totalité des services.

…les agents de la mairie de l’arrondissement 7

Le cas le plus alarmant, c’est le service de l’Etat civil de l’arrondissement. En effet, il est ressortit dans les échanges que ce service ne dispose que d’un seul ordinateur qui d’ailleurs, est en mauvais état. Cette situation a irrité le maire. «Je refuse d’accepter qu’il y ait un seul ordinateur au niveau de l’Etat civil de notre arrondissement», s’est-il indigné avant de s’engager à trouver et ce, dans un bref délai, une solution à cette situation «indigne» de l’arrondissement 7. «Donnez-moi deux (02) semaines pour régler définitivement ce problème», s’est-t-il engagé.

Engagé certes pour l’amélioration des conditions de travail des agents, le maire n’a cependant pas perdu de vue l’entretien des matériels car pour lui, une chose est de doter les services de matériels mais leur entretien en est une autre. D’où son appel aux agents à toujours prendre soins des matériels mis à leur disposition.

…. ses proches collaborateurs ont échangé avec….

Cette initiative du maire jugée noble, a fortement été saluée par les agents qui voient en elle, la volonté de celui-ci de non seulement collaborer de façon «franche» avec eux, mais aussi et surtout de donner un nouveau dynamisme à l’arrondissement et ce, par la qualité du service rendu aux usagers. Leur souhait est donc qu’elle se pérennise pour devenir un cadre permanent d’échange entre le maire et le personnel, avec une périodicité bien définie.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *