Accueil » Société » Assassinat du préfet de Oursi dans le Sahel: Sigapinda Patrice Kaboré repose désormais au cimetière municipal de Gounghin

Assassinat du préfet de Oursi dans le Sahel: Sigapinda Patrice Kaboré repose désormais au cimetière municipal de Gounghin

L’officier de Police Sigapinda Patrice Kaboré, préfet du département de Oursi, province de l’Oudalan, victime d’une attaque meurtrière perpétrée par des individus non encore identifiés dans la nuit du lundi 14 au mardi 15 mai, a été conduit à sa dernière demeure au cimetière municipal de Gounghin, ce mercredi 16 mai 2018. Etaient présents à cette cérémonie d’hommage, des parents, des amis, des collègues et une délégation gouvernementale conduite par le ministre d’État auprès de la Présidence du Faso, Simon Compaoré.

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation,Siméon Sawadogo, décorant à titre posthume le regretté

Celui que toute la Nation pleure aujourd’hui a été inhumé ce mercredi à 15h 30 au cimetière municipal de Gounghin. Quittant la terre des hommes à l’âge de 54 ans, l’officier de police et préfet d’Oursi Patrice Kaboré a servi son pays avec dévouement, loyauté et professionnalisme pendant 30 ans, 03 mois, 13 jours. Le Haut-commissaire de l’Oudalan, Traoré Daouda, prononçant le discours avec des larmes aux yeux, avoue que c’est avec une grande tristesse et une forte émotion qu’ils perdent leur collègue. «Kaboré Sigapinda Patrice, l’assassinat dont tu as été victime t’a emporté au moment où la chaine de commandement territorial a encore besoin de la grande expérience que tu as dans le domaine de la sécurité et de l’administration du territoire», a-t-il dit.

Les parents amis et collègues du regretté sont venus nombreux lui dire au revoir

A l’inhumation de l’illustre disparu, l’on pouvait noter la forte présence des parents, amis et collèges, mais aussi de Simon Compaoré, ministre d’Etat auprès de la Présidence, de Siméon Sawadogo, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, de Clément Sawadogo, ministre de la Sécurité et de Jean-Claude Bouda, ministre de la Défense et des Anciens combattants.

De sa carrière, l’on retiendra que Patrice Sigapinda Kaboré, officier de police, a occupé des postes de responsabilité à divers niveaux jusqu’en juillet 2016, où il a été nommé préfet du département de Oursi. Un parcours qui lui a permis de recevoir en 2014, la médaille d’honneur de la Police nationale.

Décoré à titre posthume Chevalier de l’ordre national avant de rejoindre sa dernière demeure, Patrice Sigapinda Kaboré laisse derrière lui une femme et cinq enfants inconsolables.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *