Accueil » Ca se passe à l'assemblée » Assemblée nationale: le parlement se met progressivement en marche

Assemblée nationale: le parlement se met progressivement en marche

Après l’élection du président Salif Diallo, les élections se poursuivent à l’Assemblée nationale. Les députés se sont réunis en séance plénière ce mardi 12 janvier 2015 pour l’élection des membres de leur bureau. C’est par consensus que Maître Bénéwendé Stanislas Sankara a été élu premier vice-président.

Les députés ont procédé par consensus pour mettre en place le bureau de l'Assemblée nationale
Les députés ont procédé par consensus pour mettre en place le bureau de l’Assemblée nationale

C’est par consensus des groupes parlementaires que les députés de l’Assemblée nationale se sont entendus sur les noms des vice-présidents, avant de passer au vote. Ainsi donc, Maître Bénéwendé Stanislas Sankara de l’UNIR/PS, Charles Lona Ouattara de l’UPC, Juliette Bonkoungou/Yaméogo du CDP, Ousséni Tamboura et Salamata Konaté du MPP ont respectivement été élus 1er jusqu’à 5eme vice-président.
Quant aux deux questeurs, André Zombré du MPP est élu premier questeur et Désiré Traoré du groupe parlementaire Burkindlim deuxième questeur.

Juliette Bonkoungou fait pour la première fois son entrée à l'Assemblée nationale et est élue 3ème vice-présidente
Juliette Bonkoungou fait pour la première fois son entrée à l’Assemblée nationale au poste de 3ème vice-présidente

Il faut noter que cette législature est constituée de cinq groupes parlementaires que sont:
– Groupe parlementaire MPP présidé par Bala Alassane Sakandé
– Groupe parlementaire UPC présidé par Alitou Ido
– Groupe parlementaire CDP présidé par Juliette Bonkoungou/Yaméogo
– Groupe parlementaire Paix liberté réconciliation (ADF/RDA, NAFA, une partie du CDP et de l’UPC), présidé par Marie Rose Ouédraogo
– Groupe parlementaire Burkindlim (Unir/PS, ODT, RDS, PDS/Metba, PAREN, NTD, MDA) présidé par Issa Barry
Selon la 3ème vice-présidente de l’Assemblée nationale, Mme Juliette Bonkoungou, l’élection par consensus s’est passée par concertation entre les présidents des groupes parlementaires. Elle a salué ce processus et estimé qu’une telle vision est nécessaire à l’étape actuelle de la lutte de notre peuple: «C’est la première fois dans l’histoire de notre Parlement que nous entendons qu’il y a un consensus entre tous les groupes parlementaires pour former un bureau», s’est-elle réjouie.
Une autre séance plénière se tiendra le mercredi 13 janvier pour l’élection des secrétaires parlementaires.
Aoua Ouédraogo (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *