Accueil » Ca se passe à l'assemblée » Assemblée nationale: le président Sakandé tient sa promesse faite aux orphelins et aux orphelinats à Bobo

Assemblée nationale: le président Sakandé tient sa promesse faite aux orphelins et aux orphelinats à Bobo

 Lors de sa première visite dans la ville de Sya le 15 décembre 2017, le président de l’Assemblée nationale avait promis de donner la moitié de son salaire aux orphelins et aux orphelinats. Eh bien, il vient de tenir sa promesse. En effet, ce jeudi 11 janvier 2018 à son cabinet, Alassane Bala Sakandé et Madame Laure Zongo/Hien, ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, ont procédé à la signature du document faisant office d’ordre de virement au profit des orphelinats et aux orphelins du Burkina Faso.

La remise du paraphe à la ministre de la Solidarité nationale
La signature du document par le président de l’Assemblée nationale

Il vous souviendra que du 15 au 17 décembre 2018, le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, à la tête d’une délégation forte des différents groupes parlementaires de la majorité tout comme de l’opposition, était dans la province du Houet. Aussi, le samedi 16 décembre 2017, il a visité le Centre de récupération et d’éducation nutritionnelle du Centre hospitalier universitaire Sanou Sourou, l’orphelinat «LE NID» et le Village SOS Enfants. Pris de compassion et de solidarité bien à-propos, le président Alassane Bala Sakandé avait annoncé qu’à partir de janvier 2018 jusqu’à la fin de son mandat en décembre 2020, chaque mois, il verserait la moitié de son salaire de base dans un compte destiné à soutenir tous les orphelinats du Burkina Faso.

Il vient de matérialiser sa promesse en cédant par ordre de virement au profit d’un compte bancaire 50% de son salaire de base, soit 500 000 F CFA.

La ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille salue cette initiative et rappelle que la charte de solidarité dit que «nul n’est aussi pauvre pour ne pas être avec les autres et nul n’est aussi riche pour se passer de la solidarité d’autrui». Aussi, elle invite les uns et les autres à emboiter le pas de Sakandé.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *