Accueil » Mounafica » Attaques terroristes: il faut changer le fusil d’épaule!

Attaques terroristes: il faut changer le fusil d’épaule!

La série noire se poursuit. Les soldats continuent de tomber lors des ratissages qui succèdent aux contre-attaques des présumés terroristes. Ce qui est effarant, c’est le nombre de morts par opération. Après les 3 gendarmes de dimanche, huit soldats sont tombés sur une mine dissimulée sur leur parcours par les forces du mal ce jour.

D’abord, il faut tirer la leçon qu’il ne faut plus se risquer à poursuivre les assaillants avec des véhicules légers du type qu’on connait. Il faut comprendre que c’est la guerre qu’on nous a déclaré. S’il n’y a pas d’automitrailleuses blindées, c’est inutile d’envoyer les combattants dans des traquenards. On peut tout au plus occuper l’espace qu’ils ont laissé, et veiller à ne pas se laisser contourner dans les parages.

Moi Mounafica, je suis profane, mais je n’enverrais plus de soldats juchés sur un véhicule pour poursuivre des malfrats qui sèment derrière eux des engins explosifs. J’enverrais des équipes à motos ou à pieds appuyées dans les airs par des aéronefs. Si ces conditions ne sont pas réunies, il faut éviter de se lancer à leur poursuite. Ils ont des complices qui signalent tout départ d’un point X vers une destination Y.

D’après ce que moi Mounafica j’ai appris du rapt des gars de la mine de Inata, les ravisseurs ont dû avoir des complicités à la mine. Sinon, intercepter un véhicule qui venait à peine de quitter un point ne pas être un fait du hasard. Qui plus est, le véhicule aurait quitté en catimini la mine.

Il est temps de quadriller le territoire pour anticiper sur les offensives terroristes. Nous continuons de leur laisser des zones vierges où ils peuvent se camoufler. Des gyrocoptères avaient été acquis sous l’ère Tertius du temps où sévissaient les coupeurs de route. Que deviennent ces libellules de fer? Et les Marchetti? Et les Tucano? Et les MI? Et les Sukhoi? Et les hélicos chinois? En attendant l’arrivée du matos lourd et high tech annoncé, il faut prépositionner ces oiseaux de fer de sorte à ce qu’ils soient opérationnels sur les lieux dès la survenue d’une attaque. Essayons aussi avec des drones civils pour voir.

En tout cas, nos centaines de galonnés doivent creuser leurs méninges pour sortir des plans de guerre et de guérilla qui vont nous éviter la honte. La victoire dépend des plans qu’ils vont concevoir pour les hommes sur le terrain. Dans tous les cas, bravo à nos soldats qui ont fait avaler, hier seulement, du plomb chaud à une vingtaine de ces brigands à Petegoli et à 9 autres à Inata. C’est ce qui a probablement provoqué leur réaction ce matin.

Mounafica, tout œil tout ouïe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *