Accueil » Logtoré » Attention, la varicelle est là!

Attention, la varicelle est là!

Depuis un certain temps, la varicelle, cette maladie extrêmement contagieuse qui survient le plus souvent chez les enfants, sévit à Ouagadougou et dans certaines régions du pays.

Une faible fièvre, des boutons et d’insupportables démangeaisons sont ses caractéristiques principales. Même s’il n’existe pas de traitement curatif de cette maladie, des solutions thérapeutiques peuvent aider à soulager certains symptômes, comme la fièvre ou les démangeaisons. Rappelons ses causes, ses symptômes ainsi que les traitements médicaux et non médicaux recommandés.

Les boutons d’eau sur le corps sont les principaux signes de la varicelle

La varicelle est une affection provoquée par le virus varicelle-zona et qui peut être évitée. Elle peut être contractée à tout âge, mais la plupart des cas survient avant l’âge de 14 ans. Les personnes qui ont eu la varicelle une fois sont immunisées pour le reste de leur vie; toutefois, elles peuvent encore avoir le zona, une éruption cutanée douloureuse qui est causée par la réactivation du virus varicelle-zona.

Causes

Le virus varicelle-zona peut se transmettre dans l’air lorsqu’une personne contaminée tousse ou éternue ou par contact direct avec les cloques d’une personne infectée par la varicelle ou le zona.

Lorsqu’une personne est infectée, le virus entre habituellement en incubation pendant une période de 14 à 16 jours avant l’apparition de l’éruption. Il n’y a pas de symptômes pendant l’incubation et une personne ne devient contagieuse qu’un à deux jours avant l’apparition d’une éruption cutanée. La personne reste contagieuse jusqu’à ce que toutes les cloques se soient asséchées et recouvertes d’une croûte. Afin d’éviter la transmission du virus, les personnes ayant ou suspectant d’avoir la varicelle devraient éviter les endroits publics (par exemple l’école) pendant au moins les 5 jours suivant l’apparition des cloques ou jusqu’à ce que celles-ci soient recouvertes d’une croûte.

Symptômes et Complications

Un jour ou deux avant l’apparition d’une éruption cutanée prurigineuse rouge accompagnée de démangeaisons, le patient commence à présenter des symptômes semblables à ceux d’une grippe: fatigue, maux de tête légers, fièvre, frissons, écoulement nasal et douleurs musculaires ou articulaires. Des boutons rouges, très prurigineux, apparaissent et se transforment en cloques ayant la forme d’une larme.

Ces cloques peuvent apparaître n’importe où sur le corps, habituellement d’abord sur le visage, le cuir chevelu et le torse puis sur les bras et les jambes. Dans certains cas, l’éruption cutanée peut se propager à tout le corps, y compris la gorge, la bouche, l’anus et le vagin.

Les cloques surviennent par vagues, et de nouvelles cloques apparaissent au fur et à mesure que les plus anciennes éclatent. Les nouvelles cloques cessent de se former au bout de 5 jours environ. Au sixième jour de l’éruption, la majorité des cloques ont éclaté, se sont asséchées et sont recouvertes d’une croûte. Au bout de 21 jours, la plupart des croûtes ont disparu.

Les enfants contractent habituellement une infection moins virulente et récupèrent plus rapidement que les adultes, les nourrissons et les adolescents. Les personnes dont le système immunitaire est affaibli présentent généralement des symptômes plus prononcés et plus durables. Plus l’infection est longue et grave, plus elle accroît les risques de complications, notamment une inflammation du cerveau (encéphalite) et une pneumonie.

La cellulite (une infection de la peau provoquée par des bactéries) est la complication la plus courante chez les enfants. Elle peut laisser des cicatrices, surtout si l’enfant se gratte. La situation est plus difficile si les cloques de la varicelle apparaissent dans la bouche, la gorge ou l’anus. À ces endroits, les lésions sont très inconfortables. Si l’éruption se situe à proximité des yeux, il importe de consulter un médecin.

Diagnostic

Le médecin peut reconnaître la varicelle d’après les symptômes de cette affection, en particulier à l’examen de l’éruption. Au besoin, du liquide prélevé dans les cloques peut être analysé afin de déceler la présence du virus varicelle-zona et de confirmer la maladie.

Traitement et Prévention

Dans la majorité des cas, le traitement vise à soulager les symptômes jusqu’à ce que la maladie disparaisse d’elle-même. Les traitements non médicaux recommandés sont les suivants:

  • garder l’organisme à une température fraîche, étant donné que la chaleur et la transpiration aggravent les démangeaisons;
  • appliquer des compresses d’eau froide sur les régions de la peau touchées afin de réduire les démangeaisons;
  • garder les ongles courts et les mains propres, car les bactéries sous les ongles peuvent infecter les lésions ouvertes;
  • prendre tous les jours un bain à l’eau et au savon afin de prévenir les infections bactériennes.
  • porter des habits amples à base de coton et éviter les tissus qui grattent comme la laine.

Le médecin peut également conseiller divers traitements médicaux:

  • Des crèmes et onguents médicamenteux vendus sans ordonnance peuvent être appliqués sur les régions de la peau affectées afin de réduire les démangeaisons. Ces produits peuvent contenir des anesthésiques locaux. Si le médicament est destiné à un enfant, faites-vous conseiller par votre pharmacien pour choisir le médicament le plus adapté.
  • Des antihistaminiques en solution liquide ou en comprimés peuvent également soulager les démangeaisons importantes.

Théophile MONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *