Accueil » Coopération-Diplomatie » Audiences à Kosyam: l’ambassadeur du Nigéria et le président de Geocoton reçus par Roch Kaboré

Audiences à Kosyam: l’ambassadeur du Nigéria et le président de Geocoton reçus par Roch Kaboré

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, l’ambassadeur du Nigéria, David Gambar Bala, et le président de Geocoton, Yannick Morillon, ce jeudi 17 mars 2016 à son Palais. Cette visite, pour le diplomate nigérian, avait pour but de dire au revoir au chef de l’Etat burkinabé. Le président de Geocoton, lui, est venu présenter les trois volets de sa structure.

Pour David Gambar Balla, sa mission au Burkina fut fructueuse
Pour David Gambar Bala, sa mission au Burkina fut fructueuse

L’ambassadeur du Nigéria au Burkina Faso, David Gambar Bala, a été le premier à être reçu par le président Roch, ce jeudi matin à Kosyam. En fin de mission, le diplomate nigérian est allé dire au revoir au chef de l’Etat burkinabè et le remercier pour la bonne collaboration que les deux pays entretiennent depuis longtemps.
Selon le diplomate nigérian, cette coopération bilatérale a pu être renforcée à travers l’engagement du Nigéria pendant la crise au Burkina Faso. Le président Goodluck Jonathan a joué un rôle important dans cette crise et dans le cadre du comité de paix de la CEDEAO, a précisé M. Balla avant d’ajouter qu’il en fut ainsi pendant les élections couplées.
Le Nigéria a beaucoup contribué à la stabilisation du Burkina Faso à travers un don en matériels dans le but d’aider à renforcer le processus électoral. «Nous avons contribué à la stabilisation du Burkina Faso et nous aimerions nous engager à renforcer davantage nos relations» a souligné Gambar Balla.
Arrivé au Burkina depuis 2012, l’ambassadeur nigérian dit avoir apprécié son séjour au Pays des Hommes intègres et affirme y avoir eu une mission fructueuse.

Le président de Géocoton veut diversifier l'agriculture, l'industrie et l'élévage
Le président de Geocoton veut diversifier l’agriculture, l’industrie et l’énergie

Le Président de géocoton expose les trois volets de sa structure à Roch Kaboré
Après la réception de l’ambassadeur du Nigéria, c’était au tour du président de géocoton d’être reçu par le président du Faso, Roch Kaboré. «Nous sommes venus rencontrer le chef de l’Etat pour lui exposer les trois volets entrepris par notre structure», a confié le président de géocoton, Yannick Morillon à sa sortie d’audience.
Ces trois volets sont, l’agriculture, l’industrie et l’énergie. En effet, le président de ladite société entend diversifier ces différents domaines à travers la protection de leurs marchés et de leurs investissements. Des produits comme le soja connaîtront une diversification, a-t-il ajouté.
Pour M. Morillon, l’objectif du projet Geocoton au Burkina est de poursuivre le développement de la Société cotonnière du Gourma (SOCOMA), parce que, les prévisions qui étaient de 37000 tonnes, ont augmenté de 90 000 tonnes au cours des 5 dernières années. Il s’agira aussi de poursuivre le développent à travers une structuration de marché au niveau de la Société nouvelle huilerie et savonnerie Citec (SN-Citec). «Le Burkina Faso a besoin aujourd’hui d’environ 65 000 tonnes de consommation d’huile et il faut que la règlementation soit utile à tout le monde» , a affirmé Yannick Morillon.
En ce qui concerne le volet énergétique, des études sont en train d’être finalisées afin d’évaluer et de voir comment l’autosuffisance énergétique peut être optimisée dans les sociétés et usines du Burkina Faso. En effet, l’UEMOA et le Burkina imposent des règlementations en la matière comme des rajouts de vitamines sur certaines huiles et un type de conditionnement avec une règlementation spécifique, a-t-il expliqué.
Aoua Ouédraogo (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *