Accueil » Mounafica » Avec cette grève, les morts vont dépasser ceux du coup d’Etat et de l’insurrection

Avec cette grève, les morts vont dépasser ceux du coup d’Etat et de l’insurrection

Lutter pour améliorer ses conditions de vie et de travail est la vocation de l’homme et la raison d’être des syndicats. C’est comme ça et c’est accepté par tous. Mais comme la définition simpliste de la liberté qui dit qu’elle s’arrête là où commence celle des autres, la lutte des agents de la santé pour leur bonheur n’a pas pu s’arrêter juste à temps au moment où commencent les malheurs des populations.

Pissyamba Ouédraogo, secrétaire général national du SYNTHSA
Pissyamba Ouédraogo, secrétaire général national du SYNTHSA

Dans sa volonté de frapper fort avec une grève ‘’sauvage’’ – car sans service minimum – le Syntsha a plutôt agi comme un braqueur. Oui, cet énergumène qui tire profit du malheur des autres en les détroussant et, ô comble du scandale, le secrétaire général du Syntsha, sans coup férir, a osé affirmer que «même quand on travaille, il y a des morts dans les hôpitaux…» C’est scandaleux…

Le service minimum dans un secteur sensible comme la santé relève tout simplement du bon sens. D’ailleurs, l’ordre des médecins n’a pas dit autre chose. Pour des gens qui font un serment obligeant à soigner même leur pire ennemi, cette dernière grève du Syntsha est, visiblement, allée trop loin.

En voulant taper le margouillat accroché à l’arbre, le tronc reçoit forcément des coups, mais dans cette grève sauvage, le margouillat n’a pas été atteint, c’est le tronc de l’arbre qui payé le prix fort. En un mot comme en mille, le Syntsha a braqué nos vies.

Touchons du bois que le bilan macabre ne soit pas à la hauteur du braquage. Mais ce qui est sûr, le nombre de morts va dépasser celui de l’insurrection et du coup d’Etat réunis. C’est pas juste.

Mounafica, tut œil tout ouïe!

4 commentaires

  1. Comparaison n’ai jamais raison. Hé oui. Dire que la grève va occasionner plus de morts que le coup d état et l’insurection ,c’est vraiment méconnaître les statistiques sanitaires du Burkina Faso en matière de décès ou faire preuve d’une cécité intellectuelle aiguë. En effet, ce n’est pas le service minimum pour service minimum qui va changer la donne dans le contexte actuel de notre système de santé. MÊME QUAND LES AGENTS DE SANTÉ TRAVAIL AVEC LE SERVICE MAXIMUM IL Y A PLUS DE MORT QUE CE CAUSÉES PAR LE COUP D ÉTAT ET L’INSURRECTION CAR DES SERVICE DE SANTÉ MANQUE DU MINIMUM POUR PRENDRE EN CHARM LES MALADES TANT SUR LE PLAN MATÉRIEL, ÉQUIPEMENT QUE SUR CELUI DES RESSOURCES HUMAINES QUALIFIÉES.
    La présente grève à pour but d’interpeller les différentes autorités de prendre leurs responsabilités pour que cela change pour le bonheur non seulement de ceux – la qui ne dorment pas jours et nuits pour la santé des autres mais surtout pour celui de la population toute entière . Il faut donc comprendre cela une bonne fois pour toute car on aucun agent ne viens à la santé s’il n’a un minimum d’amour pour la santé de son prochain.

  2. Savez vous ce que l’on appel les audits des cas de décès dans les services de santé ? Si l’on le faisait et le rendait public je crois que ce que vous dite avec du bon sens vous changerez d’avis!Arrêtons d’être médiocre!Si vous pensez que c’est un secteur très sensible vous seriez d’accord que la Santé pour tous ,riches ,pauvres soit une réalité !

  3. ‘aucun agent de santé ne vient à la santé s’il n’ a un minimum d’amour pour la santé de son prochain….’mon oeil,combien de femmes ont eu des problemes graves car les agents ont refusé de faire la césarienne juste après les 12 coups de minuit sonnant le debut de la grève?Quel amour du fric!!!!

  4. J’ai l’impression que certains n’ont pas compris l’esprit de la comparaison,faite avec les victimes de l’insurrection et du coup d’Etat.Les ‘morts de sa maladie’comme on écrit sur les certificats de décès ne sont pas comparables aux morts par le fait de l’homme,son refus de soigner comme les balles des kalach tirées sur les manifestants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *