Accueil » Nè Wendé » Badiel, Nébié, Nion, Kossè…

Badiel, Nébié, Nion, Kossè…

Enfin, le procès du coup d’Etat déjoué de septembre 2015 a pu prendre la route la semaine dernière. Finies les tergiversations des avocats. Ce qui était incompréhensible, c’est que tout était mis en œuvre pour retarder le procès. Alors que même à Yako, des populations avaient manifesté pour exiger que le procès démarre ou alors qu’on libérât ‘’leur’’ frère Gilbert Diendéré. Nè Wendé!

Mais c’est ça aussi la démocratie car tous les moyens légaux peuvent être utilisés pour se défendre. Sinon, le Général Diendéré lui-même sait que du temps de leur toute-puissance, ils n’ont pas donné cette chance à certains accusés de se défendre. Nè Wendé!

Des gens qui ont nié des présumés faits de tentatives de coups d’Etat ont été passés par les armes après des tortures et un simulacre de procès. Mais de nos jours, après avoir avoué soi-même avoir tenté un coup d’Etat et avoir échoué dans son entreprise, on a le droit de se défendre. Nè Wendé!

Même après avoir avoué publiquement (sur une radio) son forfait, le Général Diendéré a droit à un procès équitable et ne risque pas la peine de mort, puisqu’elle a été abolie ici. Nè Wendé!

Avec le début des interrogatoires, l’on pourra enfin situer les responsabilités. Mais ce que l’on constate déjà, c’est que les exécutants de ce coup de force, ceux qui ont procédé à l’arrestation du président Kafando et de certains de ses ministres sont des… Gourounsi. Nè Wendé!

Des gens dont on dit qu’ils n’ont pas de chef, qu’ils n’aiment pas le pouvoir, et cetera! Les codos, qu’est-ce que vous cherchez dans histoire de coup d’Etat alors? Voleur n’a rien à voir dans funérailles de policier, dit-on. Nè Wendé!

Ou bien, si je comprends, est-ce donc parce que les Gourounsi sont taxés de loyaux que vous avez exécuté les ordres de vos supérieurs sans réfléchir? Ou bien, est-ce parce que, comme on dit qu’ils aiment frimer, vous vouliez rester dans les cercles du pourvoir pour faire le malin? Nè Wendé!

Il faut remarquer qu’aucun nom de filou (Bissa) n’y est mêlé. Ils vont se moquer de vous dèh! Vous, vous êtes des palefreniers ou quoi? Il sera écrit donc dans l’histoire du Burkina qu’un jour, des sous-off Gourounsi ont voulu retirer le pouvoir des mains d’un Moaga du Centre-Nord (Kafando) pour un Moaga du Nord (Diendéré). Burkina et doux dèh! Yèguè! Nè Wendé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *