Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Bassinko: la LONAB fait don d’un CEG d’une valeur de 61 millions de F CFA

Bassinko: la LONAB fait don d’un CEG d’une valeur de 61 millions de F CFA

Dans le cadre de la célébration de son jubilé d’or, la Loterie nationale Burkinabè (LONAB) a procédé samedi dernier, à l’inauguration d’un Collège d’enseignement général (CEG) à Bassinko situé au secteur 36. D’une capacité de six classes, ce joyau vient pallier un manque d’infrastructures scolaires dans la zone.

Le nouveau CEG que la LONAB a offert à la commune rurale de bassinko
Le nouveau CEG que la LONAB a offert

La LONAB vient de prouver encore samedi à travers la réalisation d’un CEG au profit de la bourgade de Bassinko, que son slogan «Les lots aux heureux gagnants, les bénéfices à la Nation entière» n’est pas un leurre. D’une valeur d’environ 61 millions de francs CFA, ce joyau est composé de deux blocs pédagogiques, d’un bloc administratif, des toilettes et d’un forage.

SImon Tarnagda, directeur général de la LONAB
Simon Tarnagda, directeur général de la LONAB

Pour le directeur général de la LONAB, Simon Tarnagda, le meilleur investissement que l’on puisse faire, c’est celui du capital humain. C’est conscient donc que «Miser sur la formation, c’est miser sur un avenir radieux», que la LONAB a, à l’occasion de la célébration de son jubilé d’or décidé de doter Bassinko d’un CEG pour pallier le manque d’infrastructures dans la zone.

Créé en octobre 2014, le CEG de Bassinko à la férule du nouveau système éducatif, le continuum, était dépourvu selon son directeur, Christophe Beogo, de tout ce qui s’apparente à la réalité d’un collège d’enseignement général. Seul collège des deux secteurs 35 et 36, il accueille les élèves des arrondissements 3, 9 et 8. «Cette année, il a compté 212 élèves, mais en sixième nous avons eu plus de 100 élèves, si bien que la demande en classe de sixième dépassait l’offre», a-t-il expliqué. La réalisation de cette infrastructure scolaire est donc une aubaine selon M. Beogo, car elle vient répondre à une forte attente des populations. «Avant, nous étions sous les arbres».

Le directeur du CEG, Christophe Beogo
Le directeur du CEG, Christophe Beogo

Mais, malgré la construction des locaux, d’autres difficultés relatives au manque d’équipements subsistent selon Christophe Beogo. «Les locaux sont sans clôture, nous avons besoin de plaques solaires, de tables d’études pour les élèves, nous avons aussi besoin de grandir en lycée…», a-t-il énuméré.

Sur ce point, le directeur de cabinet du ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Eric Benon, représentant ce dernier, a rassuré que la LONAB a fait sa part de travail car c’est la collectivité territoriale et le gouvernement qui sont interpellés.

Pour lui, la politique actuelle du gouvernement est de faire en sorte qu’au niveau de la périphérie, des zones périurbaines, on puisse disposer d’infrastructures éducatives de proximité. D’où la nécessité de son avis, d’étendre cette réalisation pour qu’elle devienne un lycée afin de permettre à l’ensemble de cette zone d’en bénéficier.

Ce nouveau CEG, a-t-il admis, constitue une épine de moins dans le pied du MENA puisqu’il répond à une forte demande éducative. «C’est la première série d’inaugurations parce que le ministère a bénéficié d’au moins sept infrastructures éducatives réalisées par la LONAB à l’occasion de ses cinquante ans», s’est-t-il réjoui.

Le DG de la LONAB et le directeur de cabinet du ministre de l'enseignement en compagnie du gagnant
Le DG de la LONAB et le directeur de cabinet du ministre de l’Education en compagnie d’un des heureux gagnants

La LONAB enregistre 7 nouveaux gagnants

Il faut noter qu’en marge de cette cérémonie, la LONAB en a profité pour remettre des lots à des parieurs. Hamidou Compaoré, commerçant avec une mise de 200 F CFA au quarté du 29 juin 2017, gagne 6 861 500 francs CFA. Ouindemalgadé Ouédraogo, instituteur a, avec 14 000 F CFA joué à la même date au quarté et a remporté également la même somme.

Antoine Kontilguissonko, tailleur, a gagné10 298 500 francs CFA en jouant avec 300 F CFA au 4+1 du 27 juin 2017. Wen-Panga Bonogo, employé de commerce a remporté 15 373 000 F CFA en misant avec 1500 au 4+1 du 30 juin 2017. Hama Dicko, éleveur, Nourou Diallo, cultivateur ont gagné chacun la somme de 15 374 500 francs F CFA en jouant 600 F CFA pour le premier et 1800 pour le deuxième au 4+1 du 30 juin 2017.

Le gros lot (48 846 500 F CFA) est revenu à Joseph Nikièma, chauffeur qui n’a misé que 900 F CFA au 4+1 du 2 juillet 2017.

La clôture de la cérémonie a été marquée par une plantation d’arbres.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *