Accueil » Défense-Sécurité » Tout est bien qui finit bien

Tout est bien qui finit bien

Grâce à leur présence physique et  »invisible », les Forces de défense et de sécurité ont assuré la quiétude aux visiteurs

Du 26 octobre au 4 novembre 2018, le Burkina avait des défis à relever: réussir le 31ème Tour cycliste du Faso, conduire de bout en bout la 15ème édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou, commémorer l’anniversaire de l’insurrection populaire and last but not least, célébrer l’anniversaire des Forces armées nationales.

Au soir du 4 novembre, les artisans ont pu remballer les stocks restants de leurs marchandises sans problèmes. La fête s’est bien déroulée.

Dans la journée déjà, le Tour du Faso rangeait ses vélos après l’arrivée de la 10ème étape. Tous les cyclistes ont mis pied à terre sans gros dommages. En tout cas, pas du côté sécuritaire.

Le 31 octobre, ceux qui se chamaillent pour la célébration de nos martyrs ont pu, chacun de son côté, dérouler leur programme dans la tranquillité.

Et le 1er novembre, les militaires ont pu se souvenir de la création de l’Armée nationale le 3 août 1960 par la loi N° 74-60/AN et le transfert de commandement entre les autorités militaires françaises et voltaïques d’alors s’est effectué le 1er novembre 1961. D’où l’origine du 1er novembre comme date anniversaire.

Dieu voulant, les prières de nos autorités coutumières et religieuses sont montées vers lui et Il les a exaucées. Pendant ces jours, aucune menace n’est venue terroriser l’organisation.

S’il faut rendre grâce à Dieu, il faut également féliciter l’autorité qui a tout mis en œuvre pour que les populations se déplacent dans un sentiment de sécurité. Bravo aux Forces de défense et de sécurité qui ont ouvert l’œil et ont veillé sur la sécurité des artisans, des sportifs et des populations.

Lougouvinzourim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *