Accueil » Gouvernance - Développement » Bitumage de la route Sapaga-Pouytenga-Kalwartenga: bientôt, l’accès au marché à bétail de Pouytenga, en peu de temps

Bitumage de la route Sapaga-Pouytenga-Kalwartenga: bientôt, l’accès au marché à bétail de Pouytenga, en peu de temps

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a officiellement procédé,  dans la matinée du  jeudi 03 octobre  2019, à Pouytenga,  au lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de la route Sapaga-Pouytenga-Kalwartenga. Longue de 20 Km, la réhabilitation  de cette route nationale (RN15) coûtera plus de six  milliards de FCFA  au budget de l’Etat  avec un  délai d’exécution de 12 mois.

le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré donne le top depart de la réalisation de cette infrastructure

Améliorer la sécurité routière, le confort des usagers, le cadre de vie des populations riveraines et assurer la liaison entre Sapaga et Kalwartenga, zone céréalière de la région par excellence,  est l’un des principaux  objectifs fixés par le gouvernement burkinabè dans le cadre de l’exécution du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES). Et pour les atteindre, le gouvernement a initié la mise en œuvre d’un programme d’urgence de réhabilitation de tronçons de routes et d’ouvrages de franchissement dont les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Sapaga-Pouytenga-Kalwartenga (20 Km) y compris la bretelle d’accès au marché de Pouytenga (2 km). Les travaux ont été officiellement lancés ce 3 octobre 2019 par le président du Faso.

La réhabilitation de cette route coûtera au budget de l’Etat plus de 6 milliards  de F CFA  avec un délai d’exécution des travaux  de 12 mois. Un délai que Madi Sana, le directeur technique de SONAF (Société Naré et frères), société en charge des travaux, a rassuré de respecter. Ce projet de réhabilitation et de bitumage de la RN15 comprend deux sections selon le ministre des Infrastructures, Éric Bougouma. Il s’agit notamment de  la section Sapaga-Kalwartenga d’un linéaire 20 Km et celle de la bretelle du marché de Pouytenga d’une longueur de 2 Km.

Le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma

Indiquant que ce projet rentre dans le cadre de la mise en œuvre du PNDES donc du programme présidentiel, le patron des Infrastructures a bon espoir que ce lancement des travaux qui consisteront essentiellement en agglomération en une plateforme de 10 m de large avec une chaussée de 7 m de large de part et d’autre et des accotements de 1,50 m s’achèveront  dans le délai indiqué pour le soulagement des usagers.

Il s’est réjoui du bitumage de cette voie qui va soulager non seulement les populations des régions du Centre-Est et Centre-Nord mais surtout l’ensemble de ses usagers. Car pour lui, le projet lancé par le régime actuel est le fruit de réflexion menées depuis 1963 sous le gouvernement de feu Maurice Yaméogo, projet de bitumer Sapaga-Boulsa. «Lancer les travaux en ce jour est une nécessité qui est apparue dans les réflexions depuis 1963 sous le gouvernement de feu Maurice Yaméogo. En son temps, il réfléchissait à comment bitumer la route Sapaga-Pouytenga-Boulsa du fait de son importance particulière dans les échanges dans la région du Centre-Est. Et nous nous réjouissons légitimement que ce qui apparaissait comme un rêve est aujourd’hui une réalité et la route arrivera à Boulsa» a –t-il dit. En plus de ces travaux, Éric Bougouma a fait savoir qu’il est également prévu d’autres travaux de réhabilitation des routes sur l’ensemble des treize régions du Burkina.

La réalisation de la RN15, un «soulagement» pour les usagers

Une «bonne nouvelle» pour les populations des régions du Centre-Est et du Centre-Nord, selon le  maire de la commune de Pouytenga, Prosper Yaméogo. Pour lui, cette infrastructure vient désenclaver et fluidifier le trafic dans les provinces du Ganzourgou et du Kouritenga. Elle «facilitera également l’accès au marché à bétail de Pouytenga, un des plus importants de la sous-région», a affirmé le maire qui a tenu à saluer et à remercier les autorités du pays pour la faveur faite à sa région. «Car après plusieurs promesses non tenues des gouvernants qui se sont succédé, l’aménagement et le bitumage de cette route, qui dessert l’un des poumons économiques du pays, est aujourd’hui une réalité et nous sommes reconnaissants», a-t-il ajouté.  Les chefs coutumiers et les transporteurs ont également souhaité  que cette route se prolonge jusqu’à Boulsa.

Une vue de la populations sortie pour la cérémonie

Répondant aux doléances des populations, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a réaffirmé son engagement et celui du gouvernement à poursuivre les actions de désenclavement du Burkina Faso.

«Il y a une adéquation entre les attentes de la population et les réalisations du gouvernement», a déclaré le président du Faso. Roch Marc Christian Kaboré a indiqué que cette route était tant attendue. «Elle n’est pas nouvelle, elle a fait l’objet de plusieurs campagnes politiques et de beaucoup de déclarations. Il était donc temps que cette route soit mise en oeuvre», a déclaré le chef de l’Etat.  En ce qui concerne le bitumage de l’autre tronçon (Kalwartenga-Boulsa) souhaité par la population, le président du Faso a affirmé qu’elle «sera faite une fois le barrage de Sanghin réalisé. Un ouvrage qui devrait être traversé par cette route, et dont les travaux de construction vont aussi démarrer bientôt». Car dit-il «la réalisation de ce barrage permettra de déterminer les modalités de construction de la route jusqu’à Boulsa et cette route est importante parce qu’elle est rentable économiquement, elle permet de désenclaver les localités et de créer des activités connexes au niveau de Pouytenga et environs», a conclu le chef de l’Etat tout en exhortant l’entreprise en charge des travaux à livrer des infrastructures de bonne qualité et dans les délais. Il a invité les usagers à respecter les signalisations provisoires du chantier qui seront mises en place.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *