Bitume à la cité universitaire de Kossodo: du rêve à la réalité - Les échos du Faso
Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Bitume à la cité universitaire de Kossodo: du rêve à la réalité

Bitume à la cité universitaire de Kossodo: du rêve à la réalité

Les ministres Alkassoume Maïga et Eric Bougouma répondent au cri de cœur des étudiants de la cité universitaire de Kossodo. Un bitume relira désormais la cité universitaire à la RN3. Le lancement des travaux de bitumage du tronçon est intervenu ce 13 avril au sein même de la cité universitaire, en présence des ministres de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, et de celui des Infrastructures, mais aussi des étudiants sortis nombreux pour applaudir le chantier de cette infrastructure tant attendue.

Le ministre Eric Bougouma lors de son allocution

Les étudiants de la cité universitaire de Kossodo sont sortis nombreux pour tenir une rencontre et pas des moindres avec les ministres des Infrastructures et celui de l’Enseignement supérieur. Il s’agissait de présenter aux étudiants la réalisation d’un projet qu’est le bitumage du tronçon de la voie qui mène de la cité universitaire de Kossodo à la route nationale 3.

Le ministre Alkassoume Maïga à la cérémonie de lancement des travaux

«Certains pensaient que c’était un éléphant blanc qui n’allait jamais arriver; aujourd’hui, c’est une réalité», a affirmé Alkassoum Maïga, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation,  avant d’ajouter que cette réalisation à venir n’est pas le résultat d’un seul homme, mais d’une lutte commune dont les étudiants ont aussi été des acteurs principaux. D’ailleurs, ce fut l’occasion pour le délégué de la cité universitaire Péma Neya,  de remercier les deux ministres et à travers eux tous le gouvernement pour cette marque de considération vis-à-vis des étudiants.

Le délégué des étudiants remerciant le gouvernement

Mais dans un jargon propre à eux, le délégué a tenu à rappeler que «Quand un étudiant dit merci c’est pour exprimer une autre doléance». Ainsi a-t-il plaidé auprès du ministre pour la clôture de la cité et la construction d’un château d’eau. Pour le ministre des Infrastructures, ces doléances sont légitimes et fondées. Aussi a-t-il pris l’engagement de trouver une solution diligente au problème du château d’eau. Quant à la clôture de la cité, il a fait remarquer que des études de coût devraient être faites afin d’évaluer sa faisabilité.

Le ministre Maïga expliquant le plan des travaux

Pour ce qui est de la route à bitumer, le ministre des Infrastructures l’a rappelé, elle est longue de 1 Km 250 dont 600 m du tronçon seront construits en deux fois deux voies et le reste en tronçon de une fois deux voies qui va se subdiviser au bout en trois bretelles menant respectivement au Centre national des œuvres universitaires (CENOU), au Restaurant universitaire, et à la cité elle-même.

Hamadou Ouedraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *