Accueil » Economie-Finances » BOAD: son financement et ses objectifs expliqués aux journalistes burkinabè

BOAD: son financement et ses objectifs expliqués aux journalistes burkinabè

Le séminaire d’information des journalistes sur le «cycle des projets financés par la BOAD» a pris fin le mercredi 9 septembre 2015 à Ouagadougou. A l’issue de ces deux jours de formation, les journalistes présents à la rencontre ont indiqué qu’ils se sont imprégnés des activités de l’institution.

Les formateurs se sont investis à expliquer le fonctionnement de la BOAD aux journalistes
Les formateurs se sont investis à expliquer le fonctionnement de la BOAD aux journalistes

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a initié un séminaire de deux jours au profit des journalistes sur le «cycle des projets financés par la BOAD». Durant ces deux jours, les formateurs, dont la Cheffe de mission résidente de la BOAD au Burkina, Reine Ayeva, se sont évertués à expliquer aux hommes de média ce que c’est que la BOAD, les différentes activités qu’elle mène, ses missions, ses objectifs, son cycle de financement de ses projets.
A ce sujet, on peut retenir que la BOAD est une institution financière spécialisée de l’UEMOA qui a été créée le 14 novembre 1973, chargée de financer les projets en faveur du développement des pays membres de cette zone. Elle a pour principales missions de promouvoir le développement équilibré des Etats membres, de réaliser l’intégration économique de l’Afrique de l’Ouest à travers l’identification des besoins d’investissements des pays membres et mobiliser les ressources pour leur financement.
Elle veille aussi à ce que l’environnement et les droits des sociétés soient sauvegardés dans les projets qu’elle finance.

Photo de famille des formateurs avec les participants
Photo de famille des formateurs avec les participants

Pour bénéficier du financement de l’institution, Reine Ayeva a indiqué que le projet présenté doit être novateur et permettre de lutter contre la pauvreté et le chômage. Et de préciser qu’il ne peut pas être financé au-delà de 50% de son coût total. «Nous exigeons que chaque projet soit supervisé au moins une fois par an et si le projet est retenu, par mesure de sécurité, la BOAD paye directement au fournisseur», a-t-elle révélé.
Mme Ayeva a expliqué que le montant minimum que la banque peut financer est de trois milliards hors taxes. En deçà de ce montant, l’institution financière panafricaine n’intervient pas. Tous les projets financés sont approuvés au Conseil d’administration et chaque Etat membre de l’UEMOA y est représenté.
Concernant ses procédures de passation de marché, de lutte contre la fraude, la corruption, le blanchiment d’argent, de conformité et de règlement des griefs à la BOAD, la démarche est celle de la transparence des processus d’acquisition, l’égalité des chances pour une plus grande ouverture à la concurrence. A ce niveau, on peut noter que la BOAD a mis en place des mesures pour prévenir l’utilisation de ses fonds à des fins de fraude. Des sanctions sont prévues également. Pour les agents de la banque, ils seront sanctionnés par un avertissement, un blâme où une mise à pied. Les prestataires, quant à eux, verront leur contrat résilié, et l’interdiction de participer aux appels d’offre pour des marchés financés par la banque. Quant aux emprunteurs, le prêt est annulé soit en totalité ou en partie.

Elvis Nadou
Elvis Nadou

Pour Elvis Nadou, journaliste à la radio «Oméga fm», ces deux jours de travaux ont été bénéfiques pour l’ensemble des participants d’autant plus qu’ils leur ont permis de cerner toutes les activités qu’entreprend la BOAD dans la sous-région. «Les organisateurs ont émis le souhait que nous soyons leur porte-voix auprès des populations, de leurs partenaires, pour relayer l’information sur leurs activités», s’est-il exprimé. «Je pense que ce séminaire nous a permis d’avoir les rudiments nécessaires de base pour mener cette première mission que nous a confiée l’institution».
Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *