Accueil » Gouvernance - Développement » Bobo-Dioulasso: le mérite de 45 acteurs de la filière coton reconnu

Bobo-Dioulasso: le mérite de 45 acteurs de la filière coton reconnu

Pour avoir contribué à l’émergence de la filière coton burkinabè, 45 acteurs ont été décorés le vendredi 05 février 2016 à Bobo-Dioulasso, lors d’une cérémonie organisée à cet effet. Elle a été placée sous la présidence Jérémy Kouka Ouédraogo, Haut-commissaire de la province du Houet, représentant le Secrétaire général de la région.

Bernard G. Zougouri, DG de la SOFITEX, a insisté sur le sens de cette cérémonie
Bernard G. Zougouri, DG de la SOFITEX, a insisté sur le sens de cette cérémonie

Au nombre des 45, ce sont des producteurs de coton, secrétaires, comptables, agents de bureau, agents de liaison, industriels, chauffeurs ou mécaniciens qui ont été décorés ce vendredi 05 février 2016 pour avoir contribué à l’émergence de la filière coton. Initiée pour reconnaître le mérite de ces acteurs de la filière, cette activité a permis de distinguer 27 récipiendaires au rang de l’ordre du mérite burkinabè et 18 récipiendaires au rang de l’ordre du mérite de développement rural.

Gilbert Kaboré, le Directeur des Relations publiques et de la Communication de la Sofitex, admis à la retraite, s'apprête à recevoir sa médaille des mains du Secrétaire général de la société
Gilbert Kaboré, le Directeur des Relations publiques et de la Communication de la Sofitex, admis à la retraite, s’apprête à recevoir sa médaille des mains du Secrétaire général de la société

Selon le Directeur général de la SOFITEX, cette cérémonie était prévue pour se dérouler lors de la 2ème édition de la Nuit du coton célébrée en juin 2015 à Bobo-Dioulasso. Pour diverses raisons, celle-ci a été reportée. Devenue une réalité, Bernard G. Zougouri s’est dit fier. « Au regard des résultats probants engrangés en amont et en aval de la filière coton, il nous a paru nécessaire de marquer notre reconnaissance à certains de nos collaborateurs qui se sont distingués par leur engagement, leur ardeur au travail qui les ont permis d’apporter leur pierre à l’édifice de la filière coton au Burkina Faso» a-t-il signifié.

Le DG procédant à la décoration d’un récipiendaire
Le DG procédant à la décoration d’un récipiendaire

Lesquels résultats et acquis qui sont l’amélioration «exponentielle» de la qualité du coton et partant de sa compétitivité sur le marché international, l’accroissement de la production cotonnière et autres.
En décidant donc de magnifier un certain nombre d’acteurs, la SOFITEX entend stimuler leurs compétences. «La nation vous est en retour reconnaissante» a-t-il déclaré avant de les inviter à être de vrais acteurs de développement. «Que chacun de vous s’approprie l’enjeu de l’abnégation au travail, condition nécessaire et indispensable à la productivité de notre coton, partant de l’économie du pays» les a-t-il exhortés.
Les récipiendaires, quant à eux, sont conscients d’une chose. Si pour eux cette distinction est une reconnaissance pour leur ardeur au travail, c’est du même coup une invite à mieux faire. Et leur représentant n’a pas manqué de le rappeler. Ils se sont engagés à doubler d’efforts (pour ceux qui sont encore en activité car d’autres sont admis à la retraite) pour mériter davantage la confiance placée en eux.
Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *