Accueil » Société » Bobo-Dioulasso: le MOJUP salue la venue du président français au Burkina

Bobo-Dioulasso: le MOJUP salue la venue du président français au Burkina

Le Mouvement Jeunesse unie pour le Progrès (MOJUP) salue la venue du président français au Burkina Faso qu’il qualifie d’une fierté pour le Pays des Hommes intègres. C’était lors d’une conférence de presse animée à Bobo-Dioulasso par le mouvement le lundi 27 novembre 2017.

Les principaux animateurs de la conférence de presse

Par cette conférence de presse, le MOJUP a voulu non seulement donner sa position sur la venue du président français au Burkina Faso mais aussi se prononcer sur certains points de l’actualité nationale et internationale.

Pour les conférenciers, la venue d’Emmanuel Macron au Burkina Faso est une fierté nationale au regard du choix porté sur le Pays des Hommes intègres. Pour eux, c’est une marque de respect pour la nation, voire une opportunité de rencontre.

Contrairement à certains qui appellent à boycotter la venue du président français, le MOJUP la salue. «Le Burkina Faso est prêt à accueillir tout le monde sans exception et personne ne doit aller à l’encontre de cette valeur, fondement de la nation burkinabè» indiquent-ils. Et le mouvement de s’en prendre aux structures qu’il qualifie «d’agitateurs tapis dans l’ombre qui désirent manipuler la jeunesse pour l’atteinte des objectifs obscurs».

Les hommes de médias à la conférence de presse

Coordonnateur du mouvement, Omar Traoré et ses camarades pensent que les actes de ces dernières sont de nature «à saper l’hospitalité légendaire qui à toujours caractérisé ce Pays des Hommes intègres». C’est pour cela qu’ils lancnt «un appel à la retenue et au sens de patriotisme à tous ceux qui prônent le boycott de la venue du président français au Faso».

Par ailleurs, le mouvement invite la communauté scolaire et estudiantine «à garder leur distance avec les agitateurs, les manipulateurs et d’être à l’écoute de leur structure de référence qu’est l’AEEF, seul interlocuteur».

Actualité oblige, le MOJUP a mis à profit cette conférence de presse pour se prononcer sur le sujet relatif à la situation des migrants en Libye. «La gravité des faits suscite l’indignation et nous interpelle tous. Pour notre part, nous la condamnons avec la dernière énergie. Nous demandons aux gouvernements des pays africains de diligenter une enquête pour mettre aux arrêts tous les acteurs de ces actes odieux» se sont-ils offusqués.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *