Accueil » Gouvernance - Développement » Bobo-Dioulasso: les maires des Hauts-Bassins à l’école de leurs fonctions clés

Bobo-Dioulasso: les maires des Hauts-Bassins à l’école de leurs fonctions clés

Les maires de la région des Hauts-Bassins, à l’initiative de l’Association des municipalités du Burkina (AMBF), sont en formation à Bobo-Dioulasso du 2 au 3 novembre 2017 sur les fonctions clés qui sont les leurs.

Le présidium à l’ouverture de la cérémonie

En organisant cette formation au profit des maires de la région des Hauts-Bassins, l’AMBF entend leur permettre d’exercer pleinement et sans ambiguïté leurs rôles d’ordonnateur, d’officier d’état civil et de police judiciaire.

En effet, tout serait parti d’un constat. Les maires dans leur ensemble, seraient régulièrement confrontés à d’énormes difficultés dans le cadre de l’exercice de leurs missions relatives à leurs rôles d’ordonnateur, d’officier d’état civil et de police judiciaire.

Pendant 48 heures, les maires des Hauts-Bassins verront leurs capacités renforcées dans  trois domaines essentiels

C’est au regard de cette situation que l’AMBF, en tant que structure faîtière, a jugé bon d’accompagner ses membres en renforçant leurs capacités en la matière. C’est ce qui justifie la tenue de cet atelier qui s’est déroulé autour du thème, «les rôles d’ordonnateur, d’officier d’état civil et d’officier de police judicaire du maire» au profit des maires de la région des Hauts-Bassins.

Cette formation est la bienvenue selon Ladji Bakoné Milogo, président de l’AMBF/Hauts-Bassins

Pendant 48 heures, cette formation, qui se veut un cadre d’échanges et de partage d’expériences, va permettre aux participants de mieux cerner les notions d’ordonnateur, d’officier d’état civil et d’officier de police judiciaire, d’appréhender les différentes missions qui leur sont assignées en tant qu’ordonnateurs, officiers d’état civil et d’officiers de police judiciaire, et de se familiariser avec les approches permettant d’exercer pleinement leurs rôles relatifs à ces trois (03) domaines.

Première du genre dans la région selon Ladji Bakoné Milogo, président régional de l’AMBF/Hauts-Bassins, cette activité constitue une bouffée d’oxygène dans la gestion des affaires communales en ce sens qu’elle va permettre aux maires d’avoir les rudiments nécessaires pour gérer au mieux les affaires de leurs communes respectives. Par cette activité selon lui, l’AMBF réaffirme ainsi son engagement à accompagner le processus de décentralisation et ce, par le renforcement des capacités des premiers responsables des collectivités territoriales que sont les maires.

Comme le président régional de l’AMBF/Hauts-Bassins, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, premier vice-président national de l’AMBF, représentant le président de la faîtière à la cérémonie d’ouverture de l’atelier, a salué la tenue de cette formation. Une formation qui, selon lui, leur permettra de gérer leurs communes ou arrondissements comme il se doit. D’où son invite à chaque participant à y mettre le sien afin d’en tirer le maximum de profit dans le but de soigner sa gestion des affaires de la commune dont il a la charge.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *